Caro

  • Le discours

    Fabrice Caro

    "Je prononcerai ce discours à une condition, Ludo, une seule : que tu arrêtes de faire grincer ta fourchette dans ton assiette. Je pourrais tuer pour ça. Il y a des codes, Ludo, sinon c'est le bordel. Sept milliards de névrosés essayant de vivre ensemble, se faisant croire que c'est possible, qu'on ne tue pas pour un grincement de fourchette dans l'assiette, qu'on ne quitte pas son amoureux parce qu'il fait du bruit en buvant son café."
    Lors d'un dîner en famille, Adrien, qui vient de se faire plaquer, apprend qu'il doit prendre la parole au mariage de sa soeur. Entre le gratin dauphinois et les tentatives de discours toutes plus absurdes les unes que les autres, il n'espère qu'une chose : que Sonia revienne.
    Un récit digne des meilleures comédies romantiques, où l'on retrouve l'humour décalé de Zaï zaï zaï zaï.

  • Broadway

    Fabrice Caro

    LA VIE N'EST PAS UNE COMÉDIE MUSICALE.
    Une femme et deux enfants, un emploi, une maison dans un lotissement où s'organisent des barbecues sympas comme tout et des amis qui vous emmènent faire du paddle à Biarritz... Axel pourrait être heureux, mais fait le constat, à quarante-six ans, que rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré. Quand il reçoit un courrier suspect de l'Assurance maladie, le désenchantement tourne à l'angoisse. Et s'il était temps pour lui de tout quitter ? De vivre enfin dans une comédie musicale de Broadway ?
    Après Le discours, Fabrice Caro confirme son talent unique de prince de l'humour absurde et mélancolique.

  • Figurec

    Fabrice Caro

    "Une femme se retourne et nous fait signe de nous taire, une femme un peu moche et pas du tout dans le chagrin. Ça devient vraiment n'importe quoi ces enterrements."
    À force de courir les funérailles, le narrateur est devenu un expert en la matière. Mais à bien regarder l'assistance, il semblerait qu'il ne soit pas le seul...
    Un premier roman qui révèle l'univers déjanté de Fabrice Caro, dans la lignée de sa bande dessinée Zaï zaï zaï zaï.

  • Londres, fin du XIXe siècle. Quelque temps après la vague de terreur causée par le tristement célèbre Jack L'éventreur, une nouvelle série de meurtres embrase l'East End. Décidé à ne pas encore subir l'ire de l'opinion publique, le commissaire Barnes compte bien ne pas laisser le monstre lui glisser entre les mains. L'enquête l'amènera dans la confortable et agréable maison de Madame Fleury et de ses délicieuses pensionnaires...

  • Du plus petit au plus grand, par couleur, par auteur, par genre, par collection ? En bas les beaux-livres et les bandes dessinées, en haut les poches ? Ceux qu'on a aimé d'un côté, ceux qu'on doit lire de l'autre et, bien mis en évidence, les ouvrages qu'il est de bon ton d'avoir mais que l'on n'ouvrira jamais ? Faut-il garder ses livres d'enfance ? Comment cacher les « inavouables » au regard des autres ?
    Chacun a sa façon de trier, de ranger ses livres, ou au contraire de les laisser en désordre. D'aucuns les disséminent partout chez eux quand d'autres les regroupent méthodiquement. De nombreuses personnalités ont accueilli chez elles Nicolas Carreau, pour explorer ces objets intimes que sont leurs bibliothèques. Celles d'Enki Bilal, de Clémentine Célarié, de Valérie Damidot, de Nathalie Dessay, de Douglas Kennedy, de MC Solaar, d'Anne Sinclair ou encore de Bruno Solo ressemblent à leurs propriétaires, même si elles réservent bien des surprises...! Et la vôtre ?

  • Quatre amis finlandais se retrouvent pour dîner dans un appartement de luxe au coeur de Londres. Les convives ne se sont pas vus depuis 1998 et ce pour une bonne raison. Un lourd secret pèse sur l'assemblée, et leur réunion après toutes ces années est manifestement un jeu dangereux. Non seulement chacun d'entre eux a des comptes à régler avec un autre, mais il y a un arsenal d'armes mortelles à portée de main. Et avant la fin de la soirée, il ne restera qu'un survivant...
    Karo Hämäläinen fait magistralement monter la tension jusqu'à la limite du supportable dans ce succulent huis clos hitchcockien. Derrière les formules de politesse et les sourires complaisants, chacun marche sur le fil du rasoir, bien conscient que le moindre faux-pas risque d'être fatal.

  • Canon, gentil, attentionné, généreux (sexuellement parlant, j'entends) et fidèle. Facile à trouver, non  ?
     
    C'est la dernière fois qu'Aly écoute les conseils foireux de sa meilleure amie  ! Écrire sa liste au père Noël  ? D'accord, c'était drôle comme idée, jusqu'à ce que sa poisse légendaire fasse encore des siennes et qu'Aly envoie par erreur ladite liste par mail à... son patron, Evan Sanders, qui est plutôt du genre père Fouettard. Non seulement il va savoir que son voeu le plus cher est de se trouver un mec - ou, à défaut, de découvrir de beaux sex-toys sous le sapin - mais, en plus, il va apprendre qu'elle fantasme sur lui (qu'est-ce qui lui a pris d'avouer qu'elle ne le repousserait pas s'il lui sautait dessus  ?). Sa carrière professionnelle est foutue, c'est sûr. Tout compte fait, Aly ne souhaite plus qu'une seule chose pour Noël  : un miracle.
    Élu meilleure Romance Contemporaine 2020 par le blog Boulevard des Passions !
    "On aime autant les personnages que les joutes verbales de cette comédie savoureuse, où l'esprit de Noël est décidément facétieux."  Le Journal des Femmes
    "Et si le prince charmant était en réalité celui sur lequel elle fantasme en secret, son odieux patron Evan ? Une aventure explosive et pleine de rebondissements avec une héroïne qui n'a pas froid aux yeux." Au Féminin
    "Drôle, avec des allures de Bridget Jones, ce bouquin se dévore en un rien de temps. Un cadeau idéal donc pour les célibataires endurcies, les poisseuses en amour qui pensent qu'un miracle de Noël n'arrive jamais. Aly, l'héroïne en est la preuve : les miracles arrivent."  Serieously
    A propos de l'autrice
    Mère de deux garçons très dynamiques,  Caro M. Leene  se consacre à sa passion pour l'écriture durant son temps libre. Fourmillant d'idées en permanence, elle aime tout particulièrement créer et faire évoluer ses personnages en imaginant que, quelque part dans le monde, ils existent vraiment.

  • Un guide pour voyager 100% engagé !
    Vingt fois plus petite que la France et pourtant si riche et de´routante ! Ici, exotisme, saveurs, nature et culture sont a` porte´e de main. La Sicile, diamant aux milles facettes, est tout cela et bien plus encore. La tre´pidante Palerme, moderne et anime´e a` toute heure, le charme et la douceur de vivre de Catane avec ses granite-brioches que l'on de´guste sous l'oeil de son e´le´phant protecteur, les villages de pe^cheurs au rythme d'antan et les re´serves sauvages parseme´es de fleurs, de ruines et d'oiseaux migrateurs...
    Le patrimoine exceptionnel he´rite´ des diffe´rents occupants grecs, romains, normands, arabes, et espagnols se traduit par une mosai¨que architecturale saisissante. La mer omnipre´sente, gardant jalousement son i^le, de´ploie ses colliers de plages dore´es et de falaises d'ivoire, synonymes de farniente et plonge´es pour certains, refuge pour d'autres. Impassible aux ale´as du temps et des hommes, roi de cette terre qu'il couronne, le Mont Etna, craint et aime´, offre une faune et une flore ende´miques et prote´ge´es.
    Il y a encore le vent et le soleil bru^lant, le proble`me des poubelles, qu'on re´glera apre`s la siesta peut-e^tre, ou celui de la circulation infernale qui de´ja` s'ame´liore a` Syracuse, les marche´s alle´chants, la religion et son folklore... Et surtout ces habitants nobles et joyeux qui partagent comme des tre´sors les secrets d'artisanat et de cuisine, reflets de sie`cles d'amour et de traditions. Vous l'aurez compris, un pas en Sicile ouvre cent chemins : avanti !
    Margot a parcouru l'île pour trouver les meilleurs lieux originaux, hors des sentiers battus et engagés ! Chambres chez l'habitant, délicieuses recettes siciliennes, boutiques de produits bio et locaux, guides passionnés et visites originales, autant de belles découvertes qui rendront votre séjour en Sicile unique et inoubliable.
    Ce guide livre également un autre regard sur la Sicile : la mafia, la place de la femme, les problèmatiques autour de la gestion des déchets, les rapports avec l'Italie, la crise migratoire, et des conseils pour un voyage au plus proche des habitants.
    Bref, ce que vous trouverez dans ce guide est unique !
    Voici un guide essentiel pour ceux qui souhaitent découvrir la Sicile autrement et pratiquer un tourisme durable et responsable pendant leur voyage !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Journaliste autodidacte, ayant vécu aux USA et à Sydney, Margot Carrau a collaboré avec des médias engagés (Vu du Ciel, l'Humanité dimanche, RCF etc...) et travaille en particulier sur l'Europe de l'Est : grand reportage en Ukraine pour Peuples du Monde, un guide sur Prague pour les Editions Nomades et deux guides sur Copenhague pour les éditions du Petit Futé. Toujours à l'affût des bons plans et coups de coeurs écolo en France et au delà des frontières, la Sicile est sa destination verte favorite.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Les Guides Tao sont les premiers guides de voyage engagés dans une démarche de tourisme durable. Ecrits par des auteurs locaux, ils conseillent les meilleurs lieux écologiques et solidaires de chaque destination : parfait pour voyager autrement, sortir des sentiers battus, rencontrer les habitants et compléter votre guide habituel !

  • Ce précis s'efforce de rendre aussi clair et compréhensible que possible le droit international de l'économie dans ses diverses branches : le commerce des biens et services, le statut économique de l'étranger et de ses biens, l'investissement privé et le financement des échanges qu'il soit le fait d'institutions internationales comme le FMI ou des entreprises multinationales elles-mêmes avec les "euro-marchés".
    Si elles sont abordées successivement, ces différentes disciplines ne sont pas pour autant analysées de manière cloisonnée tant les interactions entre les trois branches sont nombreuses, comme l'attestent d'ailleurs les nouveaux accords commerciaux préférentiels. Aussi, les mécanismes institutionnels et les procédures de règlement des différends adossés aux règles substantielles font l'objet d'une attention toute particulière, en ce qu'ils assurent dans une mesure certaine l'effectivité des disciplines.
    Enfin, cet ouvrage n'éclipse pas les débats profonds qui animent actuellement le droit international économique et les critiques parfois vives qui le visent, que celles-ci concernent l'arbitrage États/investisseurs ou le rôle des institutions financières internationales face aux États en situation d'insolvabilité.
    Tels sont les différents aspects de ce Précis qui s'adresse tant aux étudiants de Master qu'aux universitaires et aux praticiens du droit international économique ou de la vie des affaires.

  • Sous le paradis

    Gabriele Di Caro

    Hommage à L'Homme qui aimait trop les femmes (de François Truffaut), cet album est un recueil de douze histoires courtes où les femmes occupent la place centrale et se croisent au gré des pages. Son titre, référence à la beauté de la sexualité et à son opposé, l'Enfer, conduit à un final souvent amer. La variété des histoires donne au lecteur et à la lectrice la possibilité de s'identifier et de s'aventurer dans des fantasmes érotiques variés et joliment dessinés. Sous le Paradis est un album riche, élégant, excitant et regorgeant de réflexions sur la nature humaine.

  • Comment Conan Doyle inventa-t-il Sherlock Holmes ? Un personnage aussi stupéfiant qu'Arsène Lupin a-t-il pu exister ? Le vrai Dracula était-il aussi effrayant que son double de fiction ?
    Quand nos auteurs préférés nous entraînent dans les histoires les plus folles, leur imagination est sans borne. Mais d'où tirent-ils toutes leurs idées ?
    On raconte que les mésaventures d'Alexandre Selkirk, échoué quatre ans sur une île déserte, ressemblent étrangement à celles de Robinson Crusoé. Et qu'Alexandre Dumas s'intéressa de près à un certain François Picaud, emprisonné injustement sur dénonciation de ses proches et déterminé, comme son comte de Monte-Cristo, à assouvir sa vengeance...
    De d'Artagnan à Maigret, en passant par James Bond ou Tarzan, Nicolas Carreau mène l'enquête et dresse le portrait de ceux qui ont inspiré ces personnages mythiques. Des vies plus romanesques les unes que les autres, où réalité et fiction rivalisent avec génie !
    Nicolas Carreau est journaliste et chroniqueur littéraire sur Europe i. Il est l'auteur, à La Libraire Vuibert, de L'avenir est pavé de bonnes intentions (2015) et des Légendes du Masque de fer (2014).

  • Les perturbateurs endocriniens, vous en entendez de plus en plus parler...
    Mais les messages qui parviennent jusqu'à vos oreilles sont souvent complexes, imprécis ou alarmistes. Dès lors, comment vous y retrouver ? Comment vous faire une idée juste et raisonnable des répercussions que pourraient avoir ces mystérieux polluants dans votre vie quotidienne ? Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans votre environnement ; comment les repérer dans votre assiette, votre salle de bains, votre maison ou votre lieu de travail ?
    Quelle est leur part de responsabilité dans les troubles de la fertilité, les cancers, l'obésité ou les troubles du comportement comme l'autisme ou l'hyperactivité ? Quelles sont les personnes les plus vulnérables ? Où en est la recherche dans ce domaine ?
    Un médecin journaliste et un chercheur en environnement et santé vous livrent toutes les clés pour démêler cet écheveau et vous proposent de précieux conseils pratiques et simples à mettre en oeuvre pour réduire votre exposition.
    Quelques bonnes habitudes à prendre qui pourraient bien vous aider à protéger votre santé et l'environnement !

  •  Scénario complet et dialogues du film Delicatessen de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro

  • Tirant leurs idées des romans d'anticipation ou des films de science-fiction, les inventeurs peuplent notre quotidien de technologies aux performances de plus en plus époustouflantes.Le hoverboard, fabuleux skateboard volant de Retour vers le futur, n'appartient déjà plus tout à fait au cinéma. Les bionic boots, chaussures high-tech futuristes, nous permettront bientôt de courir à des pointes de 70 km/h. Et, ça y est, les robots sont partout autour de nous. En attendant la mise au point de la machine à lire les rêves...Ces progrès nous préparent-ils le meilleur ou le pire des mondes ? Seul l'avenir nous le dira.Nicolas Carreau débusque les contradictions de l'innovation et nous livre sa vision d'un avenir aussi absurde qu'incertain. À chaque invention son revers de la médaille.

  • Scénario complet et dialogues du film 110 en dessous de zéro, le scénario inédit du duo Jeunet/Caro (Delicatessen et La Cité des enfants perdus)

  • Londres 2012.
    Les Jeux olympiques... La grande fête du sport. Un événement où se côtoient sommités et stars internationales. Où se pressent foule cosmopolite et médias du monde entier.
    Le rêve pour tout détraqué... Un cauchemar pour les services de sécurité...
    Cauchemar qui se concrétise de façon discrète et anodine sous forme d'anneaux de couleur exposés dans un arbre à deux reprises. Douze à chaque fois.
    Seule une jeune supportrice est alertée par leur présence. Au point de faire le lien avec des morts suspectes survenues à Londres. Information qui remonte jusqu'à New Scotland Yard.
    Commence alors la traque du Tueur aux Anneaux, un individu étrange et louvoyant. Même la criminologue associée à cette affaire peine à cerner cet être insaisissable, à la fois narcissique et effacé. Mais déterminé à saboter les JO...

  • Pascal a revendiqué l'abandon de l'étude des sciences au profit de celle de l'homme. Qu'entendre par l'étude de l'homme? D'abord la recherche de la nature du « moi humain ». La fécondité que L'art de persuader accorde au « je pense donc je suis », en tant que principe d'une « physique entière », est telle qu'en est déniée toute portée au cogito augustinien. Mais si Pascal prend acte de l'innovation radicale des Meditationes en créant en français « le moi », c'est pour dessaisir ce moi de sa primauté métaphysique et ne le trouver que dans la dépravation de la volonté. Le moi donc, mais pas encore l'homme. Ensuite, après l'échec des Provinciales, le dessein apologétique pascalien consiste à montrer la supériorité de la vraie religion sur les philosophies, qui seule peut rendre raison de la double « condition de l'homme ». Ce projet s'enracine dans une première anthropologie qu'on qualifiera d'abstraite en ce qu'elle a pour objet de définir l'essence contradictoire de l'homme. Enfin, Pascal en vient à envisager les hommes dans leur existence même. Les deux thèmes de la gloire (humaine) et du divertissement permettent de caractériser cette anthropologie existentielle, au terme de laquelle s'éclaire la puissance d'aliénation de l'imagination. L'analytique de l'existence humaine constitue dès lors ce qu'on appellera la seconde anthropologie de Pascal. Vincent Carraud, ancien élève de l'École normale supérieure, est professeur d'histoire de la philosophie moderne à l'Université de Paris-Sorbonne.

  • Depuis l'Antiquité et à travers le monde, les manières de boire des êtres humains ont toujours été d'une grande diversité. Les problèmes d'alcool et l'alcoolisme qui touchent certains d'entre eux sont complexes et parfois difficiles à comprendre et à soigner. Ce livre propose une approche novatrice entre la santé publique, la viticulture et l'éducation. Bref, au coeur d'un éternel débat de société, un livre politique. Hors des sentiers battus. A boire et à manger? A déguster et à discuter.

  • Des années 1860 aux années 1920, une culture raciale, présentant une vision hiérarchisée et inégalitaire du genre humain, a été largement présente au sein de la communauté savante et politique, du monde colonial et des sciences humaines et sociales en général. Cette recherche inédite et originale montre les liens entre pensée raciale et idéologie républicaine : un sujet encore peu connu. L'idéologie républicaine n'a pas échappé à une représentation inégalitaire de la différence.

  • Séduction passagère, Katherine Garbera  Quand le séduisant Will Brady lui annonce son départ du ranch où elle le loge, Amberley ne peut calmer sa fureur. Comment ose-t-il lui faire cela après les délicieux moments qu'ils ont vécus ensemble ? Ne voit-il pas combien elle tient à lui et à sa petite Faye ? Bien sûr, elle sait depuis le début que Will n'est de passage au Texas que le temps de résoudre une enquête. Ce qu'elle ignorait, en revanche, c'est que les dernières semaines passées en sa compagnie signifiaient si peu pour lui...  Une belle à son bras, Caro Carson    Emily ne voit-elle pas qu'il est un monstre ? Un homme sans pitié qui a commis le pire durant la guerre. Benjamin est démuni. Quel stratagème pourrait-il déployer pour repousser sa jeune et séduisante collègue au ranch d'Austin, alors qu'il a déjà tout essayé : la colère, l'indifférence, la rudesse... Et que même si tous deux savent leur amour impossible, Benjamin craint plus que tout de se laisser séduire par le charme de la belle...    + 1 ROMAN REEDITE GRATUIT : Passion au Colorado, Barbara Dunlop 

  • Cyril, un jeune Newyorkais, découvre à la mort accidentelle de sa mère d'étranges documents qui l'interrogent sur sa naissance et qui le conduisent sur les routes de France en quête de ses racines. Au même moment, à Versailles, un événement familial amène Bertrand, haut fonctionnaire proche de la retraite, à se retourner sur son passé. Introspection et remise en question raniment dans sa mémoire un amour de jeunesse. Cheminements croisés de ces deux personnages portant sur les épaules le poids du secret, taraudés par les doutes et cherchant un sens à leur existence.

  • Quand Voltaire débarrassait la scène des Comédiens-Français, un équilibre nouveau s'imposait entre la scène et la salle. L'auteur devait charger la mémoire des comédiens d'un faisceau de recommandations destinées à conjurer un vide soudainement révélé. Aux premiers temps du Théâtre-Libre, André Antoine devait retrouver le problème du côté du metteur en scène. Le texte théâtral ne se réduit donc pas au texte littéraire. Alors, doit-on, peut-on conserver l'éphémère de la représentation ? D'entrée de jeu, le choix est inéluctable. Au xixe siècle, les régisseurs de théâtre, en ordre dispersé, relèvent le défi. Ils ouvrent entre Paris, la province et l'Europe les chemins divers du nouveau théâtre français. Mutualistes convaincus, ils constituent une association en 1911. Ils décident alors de projeter, dans une période économique difficile, qui aurait pu inciter au repliement sur les soucis quotidiens, une Bibliothèque de mises en scène dramatiques et lyriques qui va favoriser la circulation des oeuvres. Ils créent un véritable instrument de travail pour le technicien ou pour le chercheur. Ils servent ainsi l'avènement du metteur en scène et le triomphe de la mise en scène de création qui les entraînent à un professionnalisme croissant. Parallèlement, une distinction stricte s'opère entre le matériel « historique », toujours emprunté, et le dépôt légal de la création soumis progressivement à une règlementation rigoureuse. La Bibliothèque de mises en scène témoigne de la validité du choix initial, professionnel et résolument ouvert à des professionnels. L'ouvrage de Françoise Pélisson-Karro, conservateur en chef honoraire de la BnF, invite à entrer dans cet univers où se posent des problèmes, intellectuels et humains, qui nous concernent encore aujourd'hui.

  • Préalable à toute histoire du sujet que l'on prétendrait mener sur la longue durée, la présente enquête part d'un fait textuel : l'invention de la substantivation « le moi » par Pascal, qui lui-même prend acte de l'expression cartésienne inédite d'ego ille. Le moi n'est pas un donné premier et intemporel, mais résulte du doute porté à son point extrême - c'est pourquoi l'Antiquité et le Moyen Âge l'ont ignoré. Aussi notre enquête ne s'inscrit-elle pas dans la continuité des études sur les commentaires du De Anima. Elle ne se confond pas davantage avec celles des origines de la subjectivité puisque, avant même d'être déterminé comme sujet, c'est-à-dire comme fondement, le moi est obtenu par le travail de ce que Husserl appelle réduction phénoménologique. Le moi n'est donc identifiable ni à l'âme, ni à l'entendement, ni à la conscience, ni à l'individu, ni à la personne, ni même au soi. Et ce n'est qu'en le distinguant de tous ces avatars que l'on pourra répondre à l'interrogation de Husserl : « Que peut-on entreprendre, dans une perspective philosophique, avec l'ego ? » Ce livre analyse ce qui permet l'invention du moi, aussitôt occultée par l'individu de Leibniz ou le soi de Locke, et met en lumière ce qu'elle inaugure : car la première question posée au moi, par Pascal comme par Descartes, n'est pas celle de savoir ce qu'il est mais celle, existentielle, de savoir qui il est.

  • Scénario complet et dialogues du film La Cité des enfants perdus de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro Introduction de Gilles Adrien

empty