Georges Gaillard

  • Extrait court
    1.1. Qu'offrons-nous ?
    Vous avez joué quelques donnes et, pour des raisons qui vous sont propres, vous portez un intérêt certain au bridge. Vous comprenez très rapidement qu'il vous manque un langage et des bases sérieuses pour procéder aux enchères et jouer la carte. Alors, vous décidez de vous procurer un ouvrage très complet sur le bridge. Un coup d'oeil vers le nom de l'auteur et à la liste de ses performances vous rassure sur la qualité des informations. Une étude attentive révèle un mode d'évaluation imprécis, de nombreuses conventions, parfois contradictoires. De plus, vous constatez que l'on vous manipule, sans possibilité de jugement personnel par comparaison quantifiée, sans stratégie générale présidant à la cohérence de l'ensemble du jeu. Vous devenez le pigeon idéal pour les joueurs confirmés. En toute inconscience, vous risquez de perdre une petite fortune si, de surcroît, vous acceptez d'intéresser vos parties de bridge.
    Il vous manque une réflexion personnelle sur le jeu de bridge. Afin de vous aider, nous vous proposons notre propre réflexion. Celle - ci devrait forger votre conviction.
    1.2. Quelles sont les qualités du bridgeur ?
    Pour aborder le bridge en vue d'un certain succès, il est souhaitable que vous possédiez les trois qualités individuelles suivantes :
    - Attention soutenue,
    - Réflexion permanente,
    - Ténacité du gagneur.
    Pour s'en souvenir, il suffit de se rappeler que le bridge est un ART.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les institutions sont actuellement aux prises avec un mouvement de délégitimation, dans le même temps où elles sont appelées à incarner la fonction de garant du « bien commun ». C'est en effet à l'échelon de l'institution que s'articulent notamment le « vivre ensemble », le politique et le psychique.
    Cet ouvrage se propose d'aborder les grands enjeux du travail psychanalytique en institution, en dépassant les antagonismes entre le primat du social et le primat de l'intrapsychique. Il permet au lecteur :
    - d'en appréhender les articulations « sociales-historiques », politiques et psychiques ;
    - de se saisir d'une modélisation épistémologique et méthodologique ;
    - de mettre en perspective de nombreuses situations cliniques issues du champ
    du soin, mais aussi du social et de l'éducatif, dans leurs différentes temporalités et
    contextes.
    Dans le prolongement des travaux de l'école française de psychanalyse de groupe, cet ouvrage fournit les grands repères théoriques, méthodologiques et techniques de l'intervention psychanalytique en institution.
    « Les auteurs de cet ouvrage ont choisi de subordonner leur manuel de cliniques institutionnelles à un exposé à plusieurs voix sur ce qu'est le travail psychanalytique en institution : sur son histoire qui en retrace les conceptions et les pratiques [...]. C'est pourquoi je veux saluer leur travail comme l'une des meilleures approches psychanalytiques de l'institution [...]. »René Kaës
      Public : Professionnels des institutions, psychologues, psychiatres, psychanalystes, responsables et cadres d'établissements et de services, infirmiers, travailleurs sociaux, étudiants en psychologie, en psychiatrie, en soins infirmiers et en travail social.

  • Paul Fustier (1937-2016), professeur de psychologie à l'université de Lyon 2, est une figure emblématique de la clinique des équipes et des institutions, dans le champ du travail social et du soin psychique. Ses analyses de la vie quotidienne des établissements ont été décisives pour penser les pratiques éducatives et soignantes à un triple niveau : institutionnel (la tâche primaire, la crise et le changement), professionnel (le faire équipe), relationnel (le lien d'accompagnement ). On lui doit notamment d'avoir mis l'accent sur l'importance des espaces intersticiels et des pratiques en ricochet, à travers lesquels les enfants, les résidents, les patients et autres usagers des institutions trouvent l'occasion de faire autre chose que d'être seulement et strictement aidés, soignés ou éduqués.

    L'entretien mené avec Paul Fustier, complété par des textes significatifs, donne la mesure de l'émergence et de l'originalité de sa pensée, tout en la contextualisant dans sa trajectoire biographique.

    L'élaboration de cet ouvrage a bénéficié du concours du CNAHES.

  • Bâti à partir d'un entretien,l'ouvrage permet de découvrir la pensée d'Alain-Noël Henri. Ce normalien, agrégé de philosophie,psychologue et psychanalyste, fait partie de ces bâtisseurs (injustement méconnus hors de leur région) dont les réalisations font trace, et sont comme autant de pensées incarnées. Une de ses principales constructions (un cursus de formation en psychologie : université Lyon 2) est connue sous la dénomination : Formation à partir de la pratique. Chez lui, la pratique est en effet considérée comme le terreau d'une élaboration théorique qui ne demande qu'à éclore. Sa pensée procède d'une double assise, où analyse dialectique et psychanalyse se fécondent mutuellement. Elle éclaire le travail de maillage symbolique qui incombe à l'humain, en son être singulier et en sa configuration sociale. Cet ouvrage témoigne de la fécondité de cette pensée qui contribue à donner ses lettres de noblesse à la pratique et au travail de pensée à partir de celle-ci.

empty