Jean-Francois Leclerc

  • Le 1er octobre 2017, le Regroupement des éditeurs canadiens-français, organisme à but non lucratif représentant les intérêts des maisons d'édition francophones hors Québec, devenait le Regroupement des éditeurs franco-canadiens (RÉFC). Ce changement de nom est motivé par « l'usage de plus en plus répandu, depuis une dizaine d'années, de l'adjectif "franco-canadien" pour désigner les auteurs, les oeuvres et les éditeurs de l'Acadie, de l'Ontario et de l'Ouest du pays ». Le RÉFC emboîte ainsi le pas aux autres disciplines universitaires et sphères d'activité de la francophonie canadienne qui ont rejeté tant l'expression « francophonie hors Québec » que l'adjectif « canadien-français » pour désigner un ensemble franco-canadien excluant le Québec. En modifiant sa désignation officielle, le Regroupement des éditeurs canadiens-français, dont on peut dire que le nom était déjà anachronique au moment de sa création en 1989, ne fait qu'ajouter sa voix à ceux qui affirment depuis un quart de siècle l'existence d'une communauté francophone minoritaire solidaire.

  • Les préoccupations patrimoniales ne visent pas à cristalliser les legs du passé ou à figer l'identité, mais permettent plutôt de souligner le dynamisme de notre héritage collectif, nourri entre autres par l'apport des diverses communautés culturelles. Leur contribution demeure toutefois méconnue et c'est pourquoi la revue Continuité y consacre son numéro hivernal. Si nous avons intérêt à découvrir l'apport des immigrants à notre patrimoine, eux-mêmes ont à gagner à s'intéresser à celui de leur société d'accueil. Robinson Ngametche (en couverture), concepteur du parcours « Découvrir ma cité », est du nombre de ceux qui travaillent à familiariser les nouveaux arrivants au patrimoine québécois. Aussi au sommaire, l'évolution du style des maisons curiales québécoises, la restauration de l'oeuvre d'art public L'homme d'Alexander Calder, les églises protestantes ou « mitaines » recyclées de Québec, et un aperçu des travaux de la Table de concertation en patrimoine de la danse initiée par le Regroupement québécois de la danse.

  • Après un numéro consacré à l'imaginaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean et un sur celui de la Côte-Nord, c'est vers la Gaspésie et les Îles de la Madeleine que se tourne le magazine Nuit blanche, que ce soit aux Îles de Geneviève Boudreau, à Bonaventure chez Philippe Garon ou dans les terres de la Gespe'gewa'gi avec Philippe Ducros. Avec Andréanne R. Gagné et David Laporte, plongez au coeur du roman gaspésien contemporain. Suivez Rachel Leclerc dans sa quête de sens et de beauté. Revisitez, avec François Ouellet et Roland Bourneuf, les jours gaspésiens des classiques Ferron et Breton. Parcourez le pays fabuleux - expression de Sylvain Rivière - avec Yves Laberge. Rêvez à Miguasha avec Renaud Longchamps. David Lonergan vous invite à redécouvrir Françoise Bujold poète, dramaturge et graveuse qui a su unir lyrisme et parler gaspésien. Car ce n'est pas d'hier qu'on écrit la Gaspésie et les Îles : un coup d'oeil à la chronologie qui clôt ce dossier vous ouvrira des imaginaires à explorer. (source : Nuit blanche)

  • En couverture du numéro d'automne de la revue Nuit blanche, retrouvez la romancière et poétesse Judy Quinn dont le septième livre L'homme-canon vient de paraître. Bruno Lemieux l'a rencontrée. L'écrivain Renaud Longchamps, lui, poursuit sa réflexion sur la genèse de son oeuvre entamée dans le numéro précédent. La rubrique « Écrivains méconnus du XXe siècle » est consacrée à Panaït Istrati et celle sur les « Écrivains franco-canadiens » à Michel Ouellette. Puis, François Ouellet vous invite à découvrir Eudore Évanturel, poète canadien-français de la fin du XIXe siècle, un peu précurseur de Nelligan, un peu précurseur de la poésie moderne. Refroidi par la critique, il n'aura publié qu'un seul recueil, Premières poésies. 1876-1878. Enfin, retrouvez plusieurs critiques d'ouvrages récemment parus, une entrevue de Michèle Bernard avec Viveca Sten, prolifique autrice suédoise, anciennement avocate, et une discussion des écrits de la romancière Caroline Vu par Catherine Voyer-Léger.

  • Panoramas et analyses fouillées, voix émergentes et écrivains confirmés, (re) découvertes et textes de création, la revue Nuit blanche présente dans son numéro printanier le premier dossier de la série « Vie littéraire et imaginaire... » qui explorera chaque fois une région différente sous la loupe de sa littérature. Pour cette première, c'est du Saguenay-Lac-Saint-Jean qu'il est question et de ses territoires forestiers, maritimes ou urbains que les auteurs s'approprient et dont ils forgent l'imaginaire. Retrouvez aussi dans ce numéro Le Lactume de Réjean Ducharme, le regard tantôt caustique, tantôt amusé du poète Paul Bossé sur la société acadienne, Les pieds dans la mousse de caribou, la tête dans le cosmos de Jean-Yves Soucy : ouvrage en forme de bilan publié en février dernier à titre posthume et l'oeuvre de David Treuer, le « conteur ojibwé ».

  • La revue Nuit blanche vous invite à (re)découvrir La Scouine, roman anti-terroir d'Albert Laberge, tel que revu et réécrit 100 ans plus tard par Gabriel Marcoux-Chabot. L'auteur expose sa démarche, extraits à l'appui, et François Ouellet offre un commentaire critique de cette relecture. Ce numéro estival invite aussi à lire ou relire Margaret Atwood dont le succès, après 60 ans de carrière et dans la foulée de la portée au petit écran de La servante écarlate, ne se dément pas. Il est aussi question de l'ouvrage de vulgarisation scientifique de Siddharta Mukherjee Il était une fois le gêne, d'auteurs à découvrir : le français Hervé Bel, puis Laurent Lussier et Éric Mathieu, publiés à La Mèche, ainsi que d'un portrait de l'écrivaine franco-ontarienne Andrée Christensen. Retrouvez également un large éventail de commentaires de lecture en fiction, en poésie et en essai, et qui sait, peut-être y dénicherez-vous le livre parfait pour accompagner votre été !

  • A concise and practical overview of the most important modern synthetic aspects of conjugated polymers and carbon materials, including their properties and applications. Well structured, this book summarizes recent achievements, outlines the current state and reviews research trends. As such, a wide variety of polymerization techniques are included on both a strategic as well as a practical level, including Stille, Suzuki , and direct (hetero)arylation polymerizations. Furthermore, it covers various carbon-rich materials, such as graphene and carbon nanotubes, followed by a look at how the different synthetic pathways and strategies influence their final properties, for example, for use in organic electronic devices. The whole is rounded off with a discussion of future technology advances. An essential reference for newcomers as well as experienced researchers in the field.

  • This first systematic compilation of synthesis methods for different classes of polymers describes well-tested and reproducible procedures, thus saving time, money and chemicals.
    Each chapter presents the latest method for a specific class of conjugated polymers with a particular emphasis on the design aspects for organo-electronic applications. In this concise and practically oriented manner, readers are introduced to the strategies of influencing and controlling the polymer properties with respect to their use in the desired device.
    This style of presentation quickly helps researchers in their daily lab work and prevents them from reinventing the wheel over and over again.

  • A concise and practical overview of the most important modern synthetic aspects of conjugated polymers and carbon materials, including their properties and applications. Well structured, this book summarizes recent achievements, outlines the current state and reviews research trends. As such, a wide variety of polymerization techniques are included on both a strategic as well as a practical level, including Stille, Suzuki , and direct (hetero)arylation polymerizations. Furthermore, it covers various carbon-rich materials, such as graphene and carbon nanotubes, followed by a look at how the different synthetic pathways and strategies influence their final properties, for example, for use in organic electronic devices. The whole is rounded off with a discussion of future technology advances. An essential reference for newcomers as well as experienced researchers in the field.

empty