Jean-Luc Manet


  • Un jour de grève, deux postiers heureux de la liberté retrouvée décident de se barrer à la mer. Sur une aire d'autoroute, ils vont croiser une dénommée Hélène qui leur demandera d'abord du feu et ensuite de la prendre en stop. Auraient-ils pu refuser ?

    Terminus, plage de Boisvinet pourrait devenir l'hymne destroy d'une génération sacrifiée qui au début de ce XXIème siècle approchait les 30 ans et que tout le monde avait jugé : à l'école, au boulot, dans la rue... mais qui
    avait décidé qu'elle ne s'inscrirait pas dans ce processus.
    "Hélène enleva l'imperméable trop large qui lui servait d'aube depuis... l'aube, découvrant une tenue plus sexy qu'adaptée à cette promenade bonasse et discrète. En me détournant vers l'ouest et l'infini, je surpris l'oeil de Phil, interloqué et magnétisé à la fois, en train de faire l'inventaire de bas en haut. Soit une paire de bottes noires à talon, relayée dès le genou par une résille rose et luminescente. Une minuscule jupe noire stoppait ensuite le quadrillage sucré à l'ultime frontière du possible, avant qu'un petit pull en mohair fuchsia ne moule un buste de sylphide et une poitrine haute et fière. La bretelle noire qui zébrait une épaule laissait imaginer la partie immergée de la panoplie."
    Bernard Strainchamps




  • Sophie, délicieusement provocante, mène de piquantes aventures qu'elle s'empresse de raconter à son ami et amant. Les charmes de cette femme, son naturel et son espièglerie promettent de pétillants récits...






    « La dernière aventure relatée n'était sans doute pas la moindre. »






    Le recueil comprend les textes suivants :
    - Sophie
    - Mouvements de grève
    /> - Lafayette nous dévoila
    - Quatre garçons dans le ventre







    Jean-Luc Manet, auteur de textes noirs, délaisse le macabre et le pessimisme avec ce premier récit érotique. Le contraste est surprenant : le récit est enjoué, émoustillant et léger comme une bulle de savon. Une veine qui sera à nouveau explorée dans une nouvelle du collectif Fantasmes 1.







    Collection e-ros & bagatelle, des récits érotiques tout en légèreté, des nouvelles délicatement excitantes !
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.



    Nouvelles numériques, 50 pages, couverture en couleurs illustrée par Virgilles.


  • Ni une ni deux

    Jean-Luc Manet

    • Ska
    • 24 Août 2020

    Avec lui, amant émérite et connu comme tel, c'est one shot ! Une nuit, jamais deux. Jusqu'à la nuit où un piège lui est tendu...

    Luka a des principes. Jamais il ne s'en affranchit. Quinze ans qu'il leur voue une fidélité sans faille. Sa réputation d'étalon n'est plus à faire et nombreuses sont celles qui ont un jour regretté les termes de son serment d'allégeance à des préceptes stricts. C'est ainsi : jamais Luka ne consacre plus d'une nuit à la même femme, même la plus motivée, la plus torride, la plus ouverte, la plus...
    Lana, elle aussi, se remémore souvent cet exceptionnel amant d'un soir. Elle se souvient encore de la rencontre et des orgasmes pyrotechniques qui suivirent. Sa copine Audrey lui avait tant vanté les prouesses et l'endurance du mâle en question qu'elle avait tout mis en oeuvre pour provoquer le télescopage. Elle avait profité d'une absence de son mari, retenu par un séminaire dans le New Jersey, pour se faire convier à la soirée d'anniversaire d'un galeriste en vogue de Greenwich Village où elle savait l'élégant Luka présent. Et tout avait fonctionné à merveille.


    Jean-Luc Manet se délecte pour le plus grand plaisir du lecteur à mettre en scène deux amants hors normes que le destin fait se télescoper dans les rues de New York.

  • Inch'Allah

    Jean-Luc Manet

    • Ska
    • 31 Mars 2021

    Un libraire, tombé dans la misère, se trouve confronté à la violence de skinheads ciblant des épiciers arabes de Paris...



    - Vous n'étiez pas libraire, rue de Charenton, il y a quelques années ?
    Je l'ai vu ralentir puis s'arrêter, hésiter, puis revenir sur ses pas, jusqu'à mon banc. Sa question me cueille néanmoins à froid. Beaucoup de gens ne peuvent s'empêcher d'adresser un petit sourire ou un mot symbolique et supposé chaleureux au clodo de service. L'effet escompté n'est pas toujours au rendez-vous et la compassion induite écrase souvent la gentillesse souhaitée. Il faut faire avec, acquiescer sans s'offusquer, accepter en se disant que c'est mieux que le dégout, l'indifférence ou l'ironie.
    Là, c'est autre chose. La dame ne s'adresse pas à un statut mais à un individu, moi. [...]



    Mendiant, clodo, SDF... Il suffit parfois d'un rien pour se retrouver à la rue. En sortir est-il possible ? De manière imprévue, pour peu qu'on vous regarde comme un humain, il peut arriver qu'on échappe au moins un temps à sa solitude.

  • Couverture : © Jacques Cauda

    Les contributeurs : Alexandre Nicolas, Angèle Casanova, Antonin Crenn, Axel Sourisseau, Bruno Lus, Jean-Luc Manet, Julien Boutreux, Michel Antoine Chappuis, Perrine Le Querrec, Réginald Cornier, Sandra Bechtel, Thibault Marthouret, Vanessa Kientz & Yan Kouton

    Éditeur à l'honneur : Qupé éditions

    Édito :
    Ce hors-série du Cafard hérétique a été conçu avec la complicité de Jacques Cauda, bien sûr, mais aussi de Sandra Bechtel et d'Alexandre Nicolas, deux fidèles contributeurs de la revue, qui ont dressé un portrait de l'artiste ou tout au moins tenté de le faire :
    « Elles sont quand même bizarres vos questions, non ??
    Tu es quand même bizarre comme individu, non ?!! »

    Ce qui donne à peu près ceci :
    Jacques Cauda l'Homme :
    insolent, fiévreux, instinctif.
    Jacques Cauda l'Artiste :
    contrasté, audacieux, subversif.
    Jacques Cauda l'uvre :
    inclassable, désinhibée, puissante.
    Jacques Cauda l'Explorateur :
    sans détours, sans compromis, sans limites.

    Une personnalité aussi unique que multiple [selon nous]
    À la production « exotique, préhistorique et inconsciente » [selon lui].

    À l'image du Cafard hérétique, donc.

empty