Littérature générale

  • Histoire du fils

    Marie-Hélène Lafon

    • Lizzie
    • 21 Décembre 2020

    PRIX RENAUDOT 2020Le fils, c'est André. La mère, c'est Gabrielle. Le père est inconnu.
    André est élevé par Hélène, la soeur de Gabrielle, et son mari. Il grandit au milieu de ses cousines. Chaque été, il retrouve Gabrielle qui vient passer ses vacances en famille.
    Entre Figeac, dans le Lot, Chanterelle ou Aurillac, dans le Cantal, et Paris, Histoire du fils sonde le coeur d'une famille, ses bonheurs ordinaires et ses vertiges les plus profonds, ceux qui creusent des galeries dans les vies, sous les silences.
    Avec ce nouveau roman, Marie-Hélène Lafon confirme la place si particulière qu'elle occupe aujourd'hui dans le paysage littéraire français.

  • Alma

    Jean-Marie Gustave Le Clézio

    • Gallimard
    • 7 Octobre 2021

    « Mon Alma, Alma des champs et des ruisseaux, des mares et des bois noirs, Alma dans mon coeur, Alma dans mon ventre. Je reste immobile dans le soleil d'or, les yeux levés vers l'intérieur de ma tête puisque je ne peux pas dormir, un jour mon âme va partir par un trou dans ma tête, pour aller au ciel où sont les étoiles. »

    Voici des histoires croisées, celle de Jérémie, en quête du dodo, l'oiseau jadis exterminé par les humains, et celle de Dominique, alias Dodo, l'admirable hobo, né pour faire rire. Leur lieu commun est Alma, l'ancien domaine des Felsen sur l'île Maurice, que les temps modernes ont changée en Maya, la terre des illusions.

  • Blizzard

    Marie Vingtras

    • Olivier (l')
    • 26 Août 2021

    Le blizzard fait rage en Alaska.

    Au coeur de la tempête, un jeune garçon disparaît. Il n'aura fallu que quelques secondes, le temps de refaire ses lacets, pour que Bess lâche la main de l'enfant et le perde de vue. Elle se lance à sa recherche, suivie de près par les rares habitants de ce bout du monde. Une course effrénée contre la mort s'engage alors, où la destinée de chacun, face aux éléments, se dévoile.

    Avec ce huis clos en pleine nature, Marie Vingtras, d'une écriture incisive, s'attache à l'intimité de ses personnages et, tout en finesse, révèle les tourments de leur âme.

  • La mer a l'envers

    Marie Darrieussecq

    • P.o.l
    • 22 Août 2019

    Rose part en croisière avec ses enfants. Elle rencontre Younès qui faisait naufrage. Rose est héroïque, mais seulement par moments.

  • La nuit atlantique

    Anne-Marie Garat

    • Éditions actes sud
    • 5 Février 2020

    Revenant sur les lieux pour se défaire enfin d'une maison qu'elle a jadis acquise sur la côte Atlantique, l'héroïne de ce roman, Hélène, affronte les fantômes du passé qui, secrètement, parasitent son existence, tout en traversant les zones de turbulences que provoquent des rencontres nouvelles. S'ensuivent de nombreuses déflagrations qui vont déplacer les lignes de son existence, passée comme présente, mettre en déroute tous ses démons personnels et lui permettre de s'ouvrir aux initiations qui l'attendent afin de vivre la mutation libératrice et amoureuse à laquelle elle ignorait si ardemment aspirer.

  • Le palais des orties

    Marie Nimier

    • Gallimard
    • 20 Janvier 2022

    "Certains secrets sont plus utiles enfouis que livrés en pâture. Ils ne sont pas faits pour être dévoilés. Aujourd'hui, il faudrait tout dire et marcher dans la rue comme des écorchés ; moi je préfère la peau. Les tissus qui la recouvrent. Le ciel chargé de pluie, les rideaux de peupliers, les creux du paysage, ses drapés."

    En général, on arrache les orties. Eux les cultivent. Eux ? Simon, Nora et leurs deux enfants adolescents. C'est la débrouille, et c'est plutôt gai. Mais l'arrivée d'une inconnue, Frederica, vient troubler les habitudes. Fred fait du woofing : contre le gîte et le couvert, elle offre ses bras. Tous les habitants de la ferme, chien et chat compris, tombent sous son charme. Même Nora se montre décontenancée par l'irruption de cette jeune femme solaire...
    Le Palais des Orties est un roman d'amour et de métamorphoses.

  • Trois femmes puissantes

    Marie Ndiaye

    • Gallimard
    • 2 Juillet 2012

    Trois récits, trois femmes qui disent non. Elles s'appellent Norah, Fanta, Khady Demba. Chacune se bat pour préserver sa dignité contre les humiliations que la vie lui inflige avec une obstination méthodique et incompréhensible.
    L'art de Marie NDiaye apparaît ici dans toute sa singularité et son mystère. La force de son écriture tient à son apparente douceur, aux lentes circonvolutions qui entraînent le lecteur sous le glacis d'une prose impeccable et raffinée, dans les méandres d'une conscience livrée à la pure violence des sentiments.

    Prix Goncourt 2009.

  • Mes révoltes

    Jean-Marie Rouart

    • Gallimard
    • 3 Mars 2022

    Pourquoi "mes révoltes" ? Pourquoi, sous l'apparence d'un enfant gâté - du succès, une famille célèbre, l'Académie -, Jean-Marie Rouart a-t-il éprouvé le besoin de remettre si souvent en cause cette reconnaissance sociale, jusqu'à s'exposer au tumulte des contestations et des condamnations judiciaires ?
    C'est ce mystère de la destinée qu'il interroge en auscultant le roman de sa vie. Il s'efforce de comprendre les épisodes et les drames qui l'ont confronté à autant d'échecs que de réussites, de bonheurs que de malheurs. Analysant les aléas d'une jeunesse hantée par l'idée de la déchéance, il se penche sur les coïncidences qui l'ont amené, à travers tant de vicissitudes, à se lier avec des hommes d'exception : Jean d'Ormesson, Raymond Aron, Michel Déon, Jacques Vergès ou François Mitterrand. Engagé dans nombre de combats, dont le plus connu demeure la défense d'Omar Raddad, l'auteur ne dissimule rien de ses handicaps et des chances qui l'ont conduit à conjurer le mauvais sort. Se sentant en permanence le jouet de forces obscures, il tire de son expérience le sentiment d'avoir bénéficié d'une forme de miracle. Peut-être ce parcours en dents de scie était-il étrangement écrit dans les étoiles.

  • La maison de Bretagne Nouv.

    La maison de Bretagne

    Marie Sizun

    • Gallimard
    • 9 Juin 2022

    ' Au-delà, on n'apercevait de la mer et du ciel qu'une seule masse grise, informe, agitée de profonds remous. J'aurais aimé peindre cela. Cette informité. Cette force aveugle. Ce chaos. '

    En route pour le Finistère, Claire est décidée à vendre la vieille maison de l'Île-Tudy où, depuis l'enfance, elle passait ses vacances. À son arrivée, une bien mauvaise surprise l'attend, et la police doit ouvrir une enquête. Les souvenirs attachés à cette maison remontent alors : l'énigme d'une mère, la disparition d'un père, une soeur détestée... Autant de silences et questions en suspens qui trouveront peu à peu leurs réponses sur cette île du bout des terres.

  • Pas dormir

    Marie Darrieussecq

    • P.o.l
    • 9 Septembre 2021

    Je ne dors pas. J'ai perdu le sommeil. Il erre quelque part, loin de moi, comme une ombre. Ou, allez savoir, il fait la fête, et c'est moi l'ombre. Qui est-ce qui ne dort pas quand je ne dors pas ? L'insomnie croît comme le désert, à mesure que tombent les grands arbres. Et pendant ce temps, d'autres êtres ont les yeux ouverts. D'autres yeux regardent. L'insomnie se nourrit de ce sentiment confus : il y a autre chose.
    Alors pour dormir, j'ai tout essayé.

  • Roberto Zucco ; Tabataba et Coco

    Bernard-Marie Koltès

    • Minuit
    • 11 Septembre 2014

    Un trajet invraisemblable, un personnage mythique, un héros comme Samson ou Goliath, monstres de force, abattus finalement par un caillou ou par une femme.

    Roberto Zucco est paru en 1990.

  • Abigaël t.2 ; ou la force du destin

    Marie-Bernadette Dupuy

    • Calmann-lévy
    • 25 Mai 2022

    Septembre 1953. Une tempête s'abat sur la maison d'Abigaël et Adrien. Belle, leur fille, est prise d'une forte fièvre, provoquée par la vision tragique d'un naufrage. Accueillie au Moulin du Loup avec ses parents et sa petite soeur Edith, seule Belle, qui a hérité du don de sa mère malgré son jeune âge, perçoit la haine et la méchanceté de Garance, la nouvelle employée de maison. Bientôt, celle-ci la menace de faire du mal à sa famille si elle révèle ses actes de malveillance. Terrorisée, la fillette garde le silence. Mais les ombres s'accumulent. Pourquoi Garance s'acharne-t-elle ainsi sur les habitants du moulin, et en particulier sur Jakob, le mari de Bertille, au point de le contraindre à fuir ?
    Abigaël ou la Force du destin est la suite du roman Abigaël, les Voix du passé
    Il est composé de deux parties dans son édition numérique
    (Suite dans l'ouvrage  Abigaël ou la Force du destin - Tome 2 - partie 2)
    Marie-Bernadette Dupuy aborde avec un immense succeès les genres les plus varieés : biographies historiques, polars, romances, littéature régionale, grandes sagas familiales. Son oeuvre, traduite jusqu'en Russie, lui a permis de conquérir le coeur de très nombreux lecteurs et de devenir « la reine française de la saga ».
    Rejoignez le groupe Facebook  Les Amis de Marie-Bernadette Dupuy.
    L'ouvrage  Abigaël ou la Force du destin  est disponible en une seule partie dans sa version papier.

  • L'amour écorché

    Marie-Bernadette Dupuy

    • Calmann-lévy
    • 4 Mars 2020

    Pianiste virtuose, Hélène, 23 ans, est pétillante de vie. Appelée au chevet d'un vieil ami mourant, elle rencontre Alexandre, un inconnu dont le regard magnétique et la
    force paisible troublent la jeune femme jusqu'au plus profond de son être.
    Qui est-il? La réponse glace le coeur d'Hélène : il est prêtre...
    Elle est alors loin d'imaginer les années de douleur et de tourments qui l'attendent.
    Alexandre, qui a juré fidélité à Dieu, se trouve face a un choix cornélien. Renoncera-t-il à son sacerdoce pour aimer Hélène ?

  • Le voyage de Pénélope : une odyssée de la pensée

    Marie Robert

    • Éditions thélème
    • 30 Septembre 2021

    « Pénélope, tu n'es pas ici par hasard. Tu veux vivre quelque chose, ton coeur brûle, ta tête t'assaille de réflexions, mais tu refuses d'aller plus loin,tu refuses de plonger. Tu restes spectatrice et tu rumines. C'est ça ton grand voyage ? Tu sais, chaque individu a un rôle à jouer. Chaque personne peut utiliser la force de son esprit pour devenir acteur de son existence et du monde qui l'entoure. Ensemble, à force de réflexions et d'actions, nous ferons de ces ruines un palais. » Ceci est une odyssée. Un périple au coeur de nos doutes, de nos errances, de nos tempêtes. Pénélope ne sait plus quel chemin de vie emprunter. Les questions existentielles la bousculent. Qui suis-je ? Où vais-je ? Quel sens donner à mes choix ? En quittant son amour, son travail et sa ville natale pour rejoindre la Grèce, elle part en voyage à travers elle-même, mais aussi à travers l'histoire de la philosophie.

  • Paula Modersohn-Becker voulait peindre et c'est tout. Elle était amie avec Rilke. Elle n'aimait pas tellement être mariée. Elle aimait le riz au lait, la compote de pommes, marcher dans la lande, Gauguin, Cézanne, les bains de mer, être nue au soleil, lire plutôt que gagner sa vie, et Paris. Elle voulait peut-être un enfant - sur ce point ses journaux et ses lettres sont ambigus. Elle a existé en vrai, de 1876 à 1907.

  • Nos vies Nouv.

    Nos vies

    Marie-Hélène Lafon

    • Éditions thélème
    • 7 Juin 2022

    "J'ai l'oeil, je n'oublie à peu près rien, ce que j'ai oublié, je l'invente.
    J'ai toujours fait ça, comme ça, c'était mon rôle dans la famille, jusqu'à la mort de grand-mère Lucie, la vraie mort, la seconde. Elle ne voulait personne d'autre pour lui raconter, elle disait qu'avec moi elle voyait mieux qu'avant son attaque."
    Une femme, que l'on devine solitaire, regarde et imagine. Gordana, la caissière. L'homme encore jeune qui s'obstine à venir chaque vendredi matin... Silencieusement elle dévide l'écheveau de ces vies ordinaires. Et remonte le fil de sa propre histoire.
    Nos vies, roman de Marie-Hélène Lafon, aurait pour sujet la ville et ses solitudes.

  • Désenchantées

    Marie Vareille

    • Éditions charleston
    • 17 Mai 2022

    La disparition de Sarah Leroy, quinze ans, a bouleversé la petite bourgade de Bouville-sur-Mer et ému la France entière. Dans chaque foyer, chaque bistrot, on élaborait des hypothèses, mais ce qui est vraiment arrivé, personne ne l'a jamais su.
    Vingt ans plus tard, Fanny revient sur les lieux de ce drame qui a marqué sa jeunesse. Et c'est tout un passé qu'elle avait préféré oublier qui resurgit... Car l'histoire de Sarah Leroy, c'est aussi un peu la sienne, et celle d'une bande de filles qui se faisaient appeler les « Désenchantées ». Une histoire qui a l'odeur des premières cigarettes et du chlore de la piscine municipale, des serments d'amitié et surtout, des plus lourds secrets.
    Avec finesse et un vrai sens du suspense, Marie Vareille met à nu les rouages de l'amitié féminine dans un roman d'apprentissage captivant et rempli d'émotion.
    « UNE FOIS DE PLUS, MARIE VAREILLE NOUS LIVRE UN ROMAN ABSOLUMENT INCROYABLE. CE RÉCIT EST BRILLANT, INTELLIGENT, ÉPATANT, PERCUTANT. » - Pascale, de @entredeuxpages
    Marie Vareille est née en Bourgogne en 1985 et vit aux Pays-Bas avec son mari et ses deux filles. Son bestseller La Vie rêvée des chaussettes orphelines, traduit dans de nombreux pays, s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires. Il a reçu le Prix des lectrices Charleston 2020 et le Prix des Petits mots des libraires 2021. Elle est également l'autrice, aux éditions Charleston, de Je peux très bien me passer de toi (Prix Confidentielles) et Ainsi gèlent les bulles de savon.

  • Jamais l'univers carcéral féminin n'avait été dévoilé de si près. Surveillante au Centre pénitentiaire de Rennes, le seul en France exclusivement réservé aux femmes, Marie-Annick Horel nous raconte 37 années de terrain, la confrontation avec la violence permanente mais aussi son immense fierté d'exercer un métier qu'elle juge pourtant être une « zone d'ombre de la République ».

    À 21 ans, Marie-Annick Horel est une jeune recrue qui découvre l'univers de la prison et veut se rendre utile. Son goût du contact, elle le cultivera toute sa carrière, cherchant à instaurer des relations plus humaines avec les détenues. Qu'elles soient mères infanticides, braqueuses, tueuses ou trafiquantes, elle ne les juge pas. Toujours à leur écoute, Marie-Annick Horel a voulu témoigner du désespoir et de la solitude de ces longues peines « qui ne se pardonnent jamais » mais aussi de la drogue, des trafics, de l'ultraviolence du quotidien carcéral et des quelques moments de joie. Elle dessine des portraits poignants : de rares femmes parviennent à s'en sortir, d'autres récidivent ou désespèrent...

    Avec sa parole franche et vraie, Marie-Annick Horel livre un témoignage inédit sur la réalité d'un métier dévalorisé, encore tabou, exposé à la gestion de crise continue. Elle dénonce le manque de moyens et de formation d'une profession invisible et fait des propositions pour améliorer la réinsertion des condamnées.

  • L'Africain

    Jean-Marie Gustave Le Clézio

    • Mercure de france
    • 5 Octobre 2015

    "J'ai longtemps rêvé que ma mère était noire. Je m'étais inventé une histoire, un passé, pour fuir la réalité à mon retour d'Afrique, dans ce pays, dans cette ville où je ne connaissais personne, où j'étais devenu un étranger. Puis j'ai découvert, lorsque mon père, à l'âge de la retraite, est revenu vivre avec nous en France, que c'était lui l'Africain. Cela a été difficile à admettre. Il m'a fallu retourner en arrière, recommencer, essayer de comprendre. En souvenir de cela, j'ai écrit ce petit livre."

  • L'abécédaire de romain Gary

    Marie-Anne Sacotte

    • Éditions de l'observatoire
    • 13 Avril 2022

    « Les raisons de protéger la nature sont irrésistibles. De combien d'avertissements avons-nous besoin ? De combien de preuves et de statistiques, de combien de morts, de combien de beauté disparue ? » alertait Romain Gary en 1974. Pionnier de l'écologie dès son deuxième grand roman (Les Racines du ciel, 1956), l'écrivain s'est toujours comporté en fervent défenseur de l'environnement et, plus généralement, de tous les êtres vivants, dont l'espèce humaine est à ses yeux inséparable. La vie et l'oeuvre de Romain Gary multiplient ce genre de positions avant-gardistes. Le romancier aux deux prix Goncourt, qui avait été aviateur puis diplomate, et portait sur le monde et l'Histoire un regard clairvoyant, a élaboré dans ses écrits une véritable pensée, riche, fertile, à rebours de toutes les modes et des conformismes. Une pensée humaniste, héritière des Lumières, encline à faire parler et à défendre les plus faibles, qui peuplent tous ses romans, avec une compassion dont l'arme la plus sûre est souvent l'humour (ce rire qui va « plus loin que la haine »). À travers cet abécédaire, Mireille Sacotte et Marie-Anne Arnaud Toulouse nous font pénétrer dans cet esprit à la fois lucide et visionnaire, dont le XXIe siècle a cruellement besoin. TEXTES CHOISIS PAR MIREILLE SACOTTE ET MARIE-ANNE ARNAUD TOULOUSE  

  • Abigaël t.1 ; les voix du passé

    Marie-Bernadette Dupuy

    • Calmann-lévy
    • 16 Février 2022

    Janvier 1953. Dans la vallée des Eaux-Claires, aux portes d'Angoulême, la vie reprend son cours après les douleurs de la guerre. À l'âge de vingt-six ans, Abigaël est une épouse et une mère comblée. Auprès de son grand amour Adrien et de leurs filles, Belle et Édith, elle goûte aux joies de la vie de famille. Mais le bonheur est de courte durée. Tandis que des silhouettes du passé viennent hanter ses nuits, un couple voisin est assassiné. Coïncidence ? Tourmentée par l'une des victimes, « La Messagère des Anges » devra faire preuve de sang-froid pour éloigner la menace qui se profile à l'horizon.
    Un roman mené avec passion qui nous entraîne dans une valse étourdissante de drames et de secrets.
    (Suite dans l'ouvrage Abigaël, les voix du passé - partie 2)
    Marie-Bernadette Dupuy aborde avec un immense succeès les genres les plus varieés : biographies historiques, polars, romances, littéature régionale, grandes sagas familiales. Son oeuvre, traduite jusqu'en Russie, lui a permis de conquérir le coeur de très nombreux lecteurs et de devenir « la reine française de la saga ».
    Rejoignez le groupe Facebook Les Amis de Marie-Bernadette Dupuy.
    L'ouvrage Abigaël - Les Voix du passé est disponible en une seule partie dans sa version papier.

  • Ainsi gèlent les bulles de savon

    Marie Vareille

    • Éditions charleston
    • 9 Mars 2022

    « Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. À partir d'aujourd'hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d'une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable. Puisses-tu un jour me pardonner. »
    De Paris aux volcans ensoleillés d'Indonésie en passant par un petit campus américain à la frontière canadienne, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés se dessinent.
    Quel secret les unit ? Quelle est leur véritable histoire ? De sa plume délicate et addictive, Marie Vareille nous offre une merveilleuse histoire d'amour, d'espoir et de résilience.
    « Un beau cheminement, sensible et lumineux... émaillé de suspense ! » - Maxi
    Marie Vareille est née en Bourgogne en 1985 et vit aux Pays-Bas avec son mari et ses deux filles. Son best-seller La Vie rêvée des chaussettes orphelines, traduit dans de nombreux pays, s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires. Il a reçu le Prix des lectrices Charleston 2020 et le Prix des Petits mots des libraires 2021.
    Ainsi gèlent les bulles de savon est son neuvième roman.

  • Clèves

    Marie Darrieussecq

    • P.o.l
    • 19 Mai 2011

    Solange se demande s'il vaut mieux le faire avec celui-ci ou avec celui-là.

    Clèves raconte l'éveil à la vie amoureuse et sexuelle d'une petite fille, en province, il y a une trentaine d'années environ... Les trois parties du livre respectivement intitulées « Les avoir » (les règles), « Le faire » (l'amour), « Le refaire » (l'amour, encore, bien sûr : une seule fois ne suffit jamais, surtout en l'occurrence), donnent bien la temporalité et la dramaturgie de ce huitième roman de Marie Darrieussecq.

    Clèves est un texte extrêmement perturbant, qui met au service d'un réalisme radical une rare inventivité littéraire. Marie Darrieussecq y décrit un monde d'enfants en mutation, loin des adultes qui ne voient rien et qui, quand ils voient, ne comprennent rien. C'est violent, beau, drôle et cruel.

  • Dans la solitude des champs de coton

    Bernard-Marie Koltès

    • Minuit
    • 2 Janvier 1987

    « Si un chien rencontre un chat - par hasard, ou tout simplement par probabilité, parce qu'il y a tant de chiens et de chats sur un même territoire qu'ils ne peuvent pas, à la fin, ne pas se croiser ; si deux hommes, deux espèces contraires, sans histoire commune, sans langage familier, se trouvent par fatalité face à face - non pas dans la foule ni en pleine lumière, car la foule et la lumière dissimulent les visages et les natures, mais sur un terrain neutre et désert, plat, silencieux, où l'on se voit de loin, où l'on s'entend marcher, un lieu qui interdit l'indifférence, ou le détour, ou la fuite ; lorsqu'ils s'arrêtent l'un en face de l'autre, il n'existe rien d'autre entre eux que de l'hostilité - qui n'est pas un sentiment, mais un acte, un acte d'ennemis, un acte de guerre sans motif. » (B.-M. K.)

    Dans la solitude des champs de coton est paru en 1986.

empty