Martin David-Blais

  • Victor Lévy-Beaulieu s'apprête à faire paraître aux Éditions Trois-Pistoles un essai-fleuve de près de 1400 pages portant sur Nietzsche. Les Cahiers de lecture nous offre en primeur un extrait dans lequel il est question de moralité des moeurs et de corruption. Outre cette exclusivité, la revue nous propose des recensions d'essais qui se préoccupent de « Reconfiguration de l'état » avec des titres comme La fin de l'état de droit? (Frédéric Bérard), Social-démocratie 2.0. Le Québec comparé aux pays scandinaves (Stéphane Paquin et Pier-Luc Lévesque) et Il était une fois des usines. Essor, déclin et relance de l'industrie québécoise (Jacques Houle). Une deuxième catégorie d'essais se rapportant aux arts et à la culture traite notamment du récent essai de Catherine Voyer-Léger, Métier critique et de celui d'Yves Vaillancourt sur le Décalogue de Kieslowski.

  • L'édition automnale des Cahiers de lecture de L'Action nationale propose la recension de 23 essais sur une foule de sujets variés allant du jazz au courtage financier, du militantisme à l'oeuvre de Fernand Dumont en passant par le duplessisme, l'historien Maurice Séguin, Hydro Québec, le droit civil et la famille. Trois essais portant sur la laïcité sont regroupés afin d'offrir aux lecteurs et lectrices un éventail de points de vue, permettant d'approfondir cette épineuse question. Lisez en marge de ce regroupement thématique des recensions de deux essais d'Osire Glacier sur le féminisme et l'islam. Ce numéro présente aussi en primeur des extraits du livre de Marc Chevrier L'Empire en marche : des peuples sans qualités, de Vienne à Ottawa, paru fin novembre aux Presses de l'Université Laval.

  • Cette livrée printanière des Cahiers de lecture de L'Action nationale propose de recensions d'essais regroupés autour du thème de « ce qui se dépose ». Le numéro met d'ailleurs de l'avant l'ouvrage La préhistoire du Québec de Patrick Couture dont vous pourrez aussi lire un entretien. Ce qui se dépose donc, d'abord dans le présent, avec des recensions de Lettre d'un député inquiet à un premier ministre qui devrait l'être, puis Sale temps pour les émotifs. Ce qui se dépose ensuite pour la pensée, avec des recensions entre autres de L'Action nationale. Le long combat pour le Québec, Continuons le combat. Étude anthropologique sur la lutte, L'économie de la nature et L'économie de la foi. Vient ensuite ce qui se dépose dans la culture avec des ouvrages sur Félix Leclerc et Anne Hébert et enfin dans l'histoire avec L'Amérique fantôme. Les aventuriers francophones du Nouveau Monde et une Brève histoire des idées au Québec 1763-1965.

  • Les Cahiers de lecture se consacrent entièrement aux recensions des récents essais québécois. Pour le numéro d'automne, ce n'est pas moins de 28 ouvrages qui passent sous la loupe des collaborateurs à travers comptes rendus, analyses critiques, notes de lecture et points de vue. Deux thèmes regroupent plusieurs essais. Premièrement, l'éducation : Françoise Bouffière s'attaque à trois titres signés Normand Baillargeon (éditions Leméac et VLB éditeur) ainsi qu'à celui de Jean-Francois Roberge (Québec Amérique) sous la bannière de « la dure réinvention de l'école ». Deuxièmement, le Mouvement Desjardins, notamment à travers les récentes autobiographies de Monique F. Leroux et Claude Béland : une analyse de Jean-François Barbe. Impossible également de passer sous silence les publications importantes de Kuei, je te salue de Deni Ellis Béchard et Natasha Kanapé Fontaine (Écosociété) et de de deux réflexions sur l'islam moderne, celles de Sami Aoun (Athéna éditions) et d'Aziz Farès (XYZ).

  • En couverture, le dessin automobile, une illustration de Roland Giguère dont le travail typographique est le sujet d'un brillant essai recensé dans ce numéro comme c'est le cas pour l'éblouissement provoqué par l'oeuvre de Gilles Tremblay.

    Dans ce numéro, on observera également la vie et les réalisations de personnages ambigus, lumineux, fragiles, déterminés révélant des pans de notre histoire et de notre culture.

    Les Cahiers de lecture de L'Action nationale ont publié plus de 700 recensions d'essais québécois depuis leur première parution en 2007.

  • Nombreux sont les essais recensés dans cette édition qui interpelleront le lecteur et imposeront une prise de conscience. L'importance de préserver l'indépendance des médias (Ici était Radio-Canada, d'Alain Saulnier ; Vortex, La vérité dans le tourbillon de l'information de Michel Lemay), de penser l'éducation (Réflexions sur l'université : le devoir de vigilance d'Ethel Groffier ; Une histoire philosophique de la pédagogie de Normand Baillargeon) et de revoir l'engagement citoyen (Publics rebelles. Le pouvoir sans précédent du citoyen du monde de Daniel Drache ; L'âge citoyen de Jean Carette) correspondent à des thèmes particulièrement d'actualité. Aussi dans ce numéro, l'ouvrage de Brigitte Haentjens Un regard qui te fracasse. Propos sur le théâtre et la mise en scène, l'essai autobiographique Ma vie rouge Kubrick de Simon Roy et des extraits inédits de la biographie de Richard Foisy consacrée au poète Jean Narrache, à paraître en mai 2015.

  • L'édition printanière des Cahiers de lecture de L'Action nationale fait la part belle aux vies d'aventures et aux ouvrages biographiques qui les racontent. Parmi les recensions, on compte entre autres Mon voyage en Amérique de Kim Yaroshevskaya, l'interprète de Franfreluche, Idola St-Jean, l'insoumise, biographie de la pionnière de la lutte pour le droit de vote des femmes, par Marie Lavoie et Michèle Stanton-Jean et Denis-Benjamin Viger, un patriote face au Canada-Uni de Martin Lavallée. Ce numéro se penche aussi sur deux bandes dessinées à saveur politique : Automne rouge par André-Philippe Côté et Richard Vallerand et 1792 à main levée, publiée par l'Assemblée nationale du Québec. Le lecteur y découvrira également plusieurs essais sur le Québec qui bouge... ou pas, ainsi que l'éditorial de Robert Laplante qui invite les imprimeurs à contribuer au rayonnement des ouvrages primés, que ce soit par les libraires, les collégiens ou autres.

  • Pour son édition estivale, la revue Les Cahiers de lecture ouvre « le chantier de l'éducation » en se penchant sur quatre ouvrages parus récemment, soit Un Québec libre est un Québec qui sait lire et écrire, Réussir l'éducation. Pour un accompagnement adéquat de nos talents, L'inéducation. L'industrialisation du système d'éducation du Québec et La perte et l'héritage. Essai sur l'éducation par les grandes oeuvres. Aussi, Mathieu Gauthier-Pilote offre une recension étoffée de l'essai de Philippe De Grosbois, La bataille d'Internet. Parmi les autres ouvrages passés à la loupe des collaboratrices et collaborateurs, on compte des essais sur le capitalisme, les travailleuses domestiques, le libre-échange, le syndicalisme catholique, la commission Laurendeau-Dunton, le mouvement étudiant des années 60 ou encore l'écosophie, le cinéma d'André Forcier, les Haïtiens du Québec, l'UPA et l'extrémisme au XXe siècle.

  • Le numéro printanier des Cahiers de lecture de L'Action nationale met de l'avant sous le thème « Le goût d'agir » trois essais parus coup sur coup chez Somme toute: Rêver le territoire, Rétablir la santé, Réussir l'éducation par Geneviève Dorval-Douville et Jean-François Gingras (avec Héléna Bruneau pour Rétablir la santé). Lisez l'entretien de Pascal Chevrette avec les deux auteurs autour des trois priorités nationales que sont la santé, l'éducation et la territorialité. Ce numéro propose aussi la recension de trois essais regroupés sous le thème « Lire le temps présent » soit La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp de Brigitte Paquette, La stratégie de l'émotion d'Anne-Cécile Robert et Facebook, la liste et moi par Rémi Guertin. Au fil du numéro, les sujets abordés par les essais retenus sont variés allant de l'érotisme à la chasse, à la plongée sous-marine en passant par le monde rural québécois du XVIIIe et XIXe siècle ou l'aide médicale à mourir.

  • Le remarquable essai Curieuses histoires de plantes du Canada est au centre de ce numéro d'été des Cahiers de lecture. L'ouvrage, un cadeau du ciel venant combler un vide dans le domaine de l'histoire et des sciences naturelles, propose une analyse exhaustive des traités de botanique et des oeuvres anciennes consacrés à la découverte et à l'identification, souvent pleine de tâtonnements, des plantes de notre portion de Nouveau Monde. Cette édition recense aussi de nombreux titres abordant les tumultes qui transforment et créent l'histoire, comme l'essai de Louis Hamelin intitulé Fabrications et celui de René Hardy, Charivari et la justice populaire au Québec. L'histoire de la médecine et du rôle des femmes dans ce domaine font aussi partie des thèmes abordés ici, notamment grâce au livre d'Andrée Rivard sur l'Histoire de l'accouchement dans un Québec moderne.

empty