Ligue d'action nationale

  • Les Cahiers de lecture de L'Action nationale. Vol. 7 No. 1, Automne 2012

    Collectif

    • Ligue d'action nationale
    • 3 Décembre 2013

    Ce numéro automnal des Cahiers de lecture offre une abondance de recensions. Plusieurs titres sont regroupés autour de grands thèmes. Autour de la question nationale, sont entre autres commentés L'Âge des incertitudes d'Alain-G. Gagnon, Un gouvernement de trop de Stéphane Gobeil et La Question du séparatisme de Jane Jacobs. Traitant de littérature québécoise, on recense Le Roman québécois de Michel Biron, Saga Gnostica - Hubert Aquin et le patriote de Filippo Palumbo et Alain Grandbois est-il un écrivain québécois? de Patrick Moreau. Hors thème, on trouve aussi des suggestions de lecture pour comprendre les élections américaines, de même que le magnifique ouvrage L'architecture des arbres des régions tempérées de Jeanne Millet.

  • Victor Lévy-Beaulieu s'apprête à faire paraître aux Éditions Trois-Pistoles un essai-fleuve de près de 1400 pages portant sur Nietzsche. Les Cahiers de lecture nous offre en primeur un extrait dans lequel il est question de moralité des moeurs et de corruption. Outre cette exclusivité, la revue nous propose des recensions d'essais qui se préoccupent de « Reconfiguration de l'état » avec des titres comme La fin de l'état de droit? (Frédéric Bérard), Social-démocratie 2.0. Le Québec comparé aux pays scandinaves (Stéphane Paquin et Pier-Luc Lévesque) et Il était une fois des usines. Essor, déclin et relance de l'industrie québécoise (Jacques Houle). Une deuxième catégorie d'essais se rapportant aux arts et à la culture traite notamment du récent essai de Catherine Voyer-Léger, Métier critique et de celui d'Yves Vaillancourt sur le Décalogue de Kieslowski.

  • Regroupés sous le thème « Penser les événements », six essais qui abordent le printemps érable 2012 et les différents enjeux qui en découlent sont analysés. En éditorial, Robert Laplante revendique un plan de lecture national audacieux (abonner toutes les bibliothèques du Québec au revues culturelles, entre autres) afin de favoriser et encourager la lecture. Ailleurs dans ce numéro, ­Lettres au fils. Testament spirituel­ (Jean-Philippe Trottier), ­Nationalisme et protection sociale (Daniel Béland, André Lecours) et ­La droite en Alberta­ (Frédéric Boily).

  • Cette nouvelle édition des Cahiers de lecture met à l'honneur les grands thèmes qui ont fait les manchettes en 2012. Tout d'abord, « Le Nord, les mines » recense quatre parutions sur le thème de l'histoire minière au Québec dont Le défi des ressources minières par Normand Mousseau, « une synthèse incontournable » selon Robert Laplante. Intitulé « Printemps au carré », le deuxième thème principal de la revue fait place aux ouvrages écrits dans la foulée des soulèvements étudiants et populaires qui ont marqué 2012 avec des parutions telles que Carré rouge du photographe Jacques Nadeau et Les dessous du printemps étudiant de Gérard Beaudet. Puis, un troisième thème souligne la publication de deux essais en 2012 sur l'histoire de la mafia au Québec, l'une irlandaise (La mafia irlandaise de Montréal par D'Arcy O'Connor) et l'autre sicilienne (Mafia inc. par André Cédilot et André Noël).

  • En tout, le numéro de printemps des Cahiers de lecture propose trente recensions d'essais québécois parus récemment. Rédigées par des spécialistes, ces comptes-rendus critiques se divisent en trois thèmes, dont le premier s'intitule « L'expérience de la Conquête » et qui analyse entre autres les 2 tomes de Vivre la Conquête écrit par Gaston Deschênes et Denis Vaugeois. On trouvera aussi dans ce numéro la recension d'essais consacrés au pouvoir des images (Les images que nous sommes de Serge Bouchard) ainsi qu'à des ouvrages s'intéressant aux enjeux féministes actuels (Les filles en série de Martine Delvaux).

  • Les essais politiques occupent la première partie de ce numéro d'été, en commençant par le livre-choc de Frédéric Bastien, La bataille de Londres, qui lève le voile sur le rapatriement constitutionnel de 1982. Suit Papineau. Erreur sur la personne, ouvrage qui s'applique à rétablir la vérité au sujet de Louis-Joseph Papineau, et, revenant vers notre époque, on découvre les réflexions engagées de Dominique Boisvert, auteur de Rompre! Le cri des indignés ainsi que celles de l'urgentologue Alain Vadeboncoeur dans son livre Privés de soins. La seconde portion de la revue s'articule autour de quelques essais historiques, dont L'apparition du Nord, selon Gérard Mercator, mais offre aussi les comptes-rendus des essais plus personnels de Jean Paré (Le calepin d'Érasme) et d'Yvon Rivard (Aimer, enseigner).

  • L'édition estivale des Cahiers de lecture recense de nombreux ouvrages de référence dont La modernité au Québec, tome 2, d'Yvan Lamonde, Quinze classiques de la littérature québécoise, de Sylvain Campeau et Patrick Moreau et Curieuses histoires de plantes du Canada, tome 2 d'Alain Asselin, Jacques Cayouette et Jacques Mathieu. Le professeur Jacques Cardinal, auteur de plusieurs études sur des écrivains québécois, est interviewé ici à l'occasion de la publication de son essai sur le Saint-Élias de Jacques Ferron. Ce numéro fait aussi une place à des livres traitant de l'influence des baby-boomers sur la société, dont notamment Les boomers sont-ils coupables? de Gaétan Bélanger, de parcours migratoires comme le récit d'Akos Verboczy, Rhapsodie québécoise. Itinéraire d'un enfant de la Loi 101 et des questions d'islamisme comme le cri du coeur de Djemila Benhabib, Après Charlie. Laïques de tous les pays, mobilisez-vous!

  • Les Cahiers de lecture se consacrent entièrement aux recensions des récents essais québécois. Pour le numéro d'automne, ce n'est pas moins de 28 ouvrages qui passent sous la loupe des collaborateurs à travers comptes rendus, analyses critiques, notes de lecture et points de vue. Deux thèmes regroupent plusieurs essais. Premièrement, l'éducation : Françoise Bouffière s'attaque à trois titres signés Normand Baillargeon (éditions Leméac et VLB éditeur) ainsi qu'à celui de Jean-Francois Roberge (Québec Amérique) sous la bannière de « la dure réinvention de l'école ». Deuxièmement, le Mouvement Desjardins, notamment à travers les récentes autobiographies de Monique F. Leroux et Claude Béland : une analyse de Jean-François Barbe. Impossible également de passer sous silence les publications importantes de Kuei, je te salue de Deni Ellis Béchard et Natasha Kanapé Fontaine (Écosociété) et de de deux réflexions sur l'islam moderne, celles de Sami Aoun (Athéna éditions) et d'Aziz Farès (XYZ).

  • En couverture, le dessin automobile, une illustration de Roland Giguère dont le travail typographique est le sujet d'un brillant essai recensé dans ce numéro comme c'est le cas pour l'éblouissement provoqué par l'oeuvre de Gilles Tremblay.

    Dans ce numéro, on observera également la vie et les réalisations de personnages ambigus, lumineux, fragiles, déterminés révélant des pans de notre histoire et de notre culture.

    Les Cahiers de lecture de L'Action nationale ont publié plus de 700 recensions d'essais québécois depuis leur première parution en 2007.

  • Nombreux sont les essais recensés dans cette édition qui interpelleront le lecteur et imposeront une prise de conscience. L'importance de préserver l'indépendance des médias (Ici était Radio-Canada, d'Alain Saulnier ; Vortex, La vérité dans le tourbillon de l'information de Michel Lemay), de penser l'éducation (Réflexions sur l'université : le devoir de vigilance d'Ethel Groffier ; Une histoire philosophique de la pédagogie de Normand Baillargeon) et de revoir l'engagement citoyen (Publics rebelles. Le pouvoir sans précédent du citoyen du monde de Daniel Drache ; L'âge citoyen de Jean Carette) correspondent à des thèmes particulièrement d'actualité. Aussi dans ce numéro, l'ouvrage de Brigitte Haentjens Un regard qui te fracasse. Propos sur le théâtre et la mise en scène, l'essai autobiographique Ma vie rouge Kubrick de Simon Roy et des extraits inédits de la biographie de Richard Foisy consacrée au poète Jean Narrache, à paraître en mai 2015.

  • Les temps sont durs. Pour la langue française, dont la désaffectation actuelle rime avec « la dévaluation de l'écrit et de la parole réfléchie ». C'est ce que déplore l'ancien professeur de littérature et écrivain Jean Larose dans son recueil Essais de littérature appliquée. Les temps sont durs aussi pour la poésie qui, selon Robert Melançon dans son essai Pour une poésie impure, n'a tout simplement « plus d'existence publique ». Du côté des essais politiques, cette édition des Cahiers de lecture désigne Ismaël contre Israël d'Esther Benfredj comme un incontournable. Trois livres parus en 2015 portant sur les Patriotes et leur rébellion de 1837, comme Brève histoire des Patriotes de Gilles Laporte, sont aussi au sommaire, ainsi que des ouvrages traitant de l'indépendance, comme La souveraineté en héritage de Jacques Beauchemin.

  • Quatre essais portant sur quelques-unes des plus grandes figures de l'indépendantisme du Québec sont à l'honneur dans ce numéro. Tout d'abord, le livre de Victor Lévy-Beaulieu sur Jacques Parizeau propose un « nécessaire recueillement » après le décès de celui-ci en 2015. Puis, Martin David-Blais nous explique comment l'essai de Laurent Duval intitulé Le mythe de René Lévesque risque un « déboulonnage raté ». Les essais de Claude Cardinal sur l'histoire du RIN et de Martine Tremblay sur celle du Bloc Québécois sont aussi recensés dans cette édition. D'autres ouvrages se regroupent sous la thématique de l'héritage, comme par exemple Pratiques et discours de la contreculture au Québec de Jean-Philippe Warren et Andrée Fortin et Google Goulag. Nouveaux essais de littérature appliquée de Jean Larose, tandis que d'autres explorent le thème de « La foi en guerre », avec notamment L'islam dévoilé de Claude Simard et La fabrique du djihad. Radicalisation et terrorisme au Canada de Stéphane Berthomet.

  • Le remarquable essai Curieuses histoires de plantes du Canada est au centre de ce numéro d'été des Cahiers de lecture. L'ouvrage, un cadeau du ciel venant combler un vide dans le domaine de l'histoire et des sciences naturelles, propose une analyse exhaustive des traités de botanique et des oeuvres anciennes consacrés à la découverte et à l'identification, souvent pleine de tâtonnements, des plantes de notre portion de Nouveau Monde. Cette édition recense aussi de nombreux titres abordant les tumultes qui transforment et créent l'histoire, comme l'essai de Louis Hamelin intitulé Fabrications et celui de René Hardy, Charivari et la justice populaire au Québec. L'histoire de la médecine et du rôle des femmes dans ce domaine font aussi partie des thèmes abordés ici, notamment grâce au livre d'Andrée Rivard sur l'Histoire de l'accouchement dans un Québec moderne.

empty