• Vania, Vassia et Sonia, la fille de Vassia, les trois personnages de ce flamboyant roman, sont en quête d'un avenir qui les réconcilie avec leur passe? de Cosaques. Cependant chacun lit cet avenir sous un angle différent: s'intégrer en France avec un impeccable parcours, rester russe tout en défendant la République française, reprendre coûte que coûte le combat contre Staline, quitte a? se ranger du côté des nazis... Dans ce grand roman qu'elle portait en elle depuis longtemps, Macha Méril évoque la condition des Russes blancs en France.

  • Ce qui frappe immédiatement quand on le voit, c'est son oeil, manquant. Pourtant Josselin a perdu bien plus pendant son service au Mali. Au moment de rentrer au pays, un souvenir s'impose à lui comme seule source de réconfort, celui d'un lointain été passé à Missoulat, en compagnie de Thomas, Martin et surtout d'Emma. L'été des seize ans. En route pour retrouver ce qu'il reste de sa jeunesse, il fera la connaissance d'Henri, un artiste ferronnier que la vie n'a pas épargné non plus. Bientôt, les problèmes du vieil homme deviennent aussi les siens, et il découvre que même au sein d'une petit ville comme Missoulat, une tragédie politique et familiale peut briser des hommes et des vies. Entre crises post-traumatiques et réglements de compte, sa route vers la rédemption sera longue.

    Né en Corrèze en 1971, Sébastien Vidal est revenu dans son département de naissance après vingt-quatre années d'aventures en gendarmerie. Il ne passe pas un jour sans lire un bon roman et se nourrit de littérature depuis l'enfance.

  • Jérôme Alleyrat avait seize ans quand son père prit l'habitude de coucher avec lui, et lui avec son père. La mère a décidé de s'enfuir. Quand il arrive à Paris, un matin de septembre?1991, il a vingt ans. À cette date, l'épidémie de sida bat son plein. Peu concerné par cet événement, tout entier concentré sur la quête d'un plaisir qui frôle l'anéantissement de soi, Jérôme est arrêté au beau milieu de son accomplissement par l'irruption sous son toit de la maladie, en l'espèce?: son voisin de palier qu'il recueillera, soignera, accompagnera jusqu'à la fin. De cet épisode fondateur découlera l'orientation de sa vie tout entière. Sa trajectoire remet au centre de notre attention ce qui désormais a disparu derrière le rideau de fumée de la réification triomphante?: le goût du sexe, l'élan vers l'autre, la tentation du bien...

  • Bastien a la trentaine. Il a passé son enfance en Corrèze dans un hameau isolé, au sein d´une famille aimante. À huit ans il tombe amoureux de Nicolas, un de ses camarades de classe, qui disparaît peu après dans un accident de voiture. N´ayant pu consacrer sa vie à ce garçon, Bastien la consacrera aux hommes que le hasard mettra sur sa route. Bastien est régisseur de théâtre, il aime aussi l´escalade, quand il n´est pas sur les plateaux il affronte les à-pics des grands causses de Lozère. En outre, depuis l´enfance, il s´habille parfois en fille pour voir comment le monde alors apparaît et répond. Enfin il arrive qu´il ne soit ni au théâtre ni au grand air, ni habillé en garçon ou en fille, mais nu dans quelques films pornographiques qui lui permettent d´allier l´utile à l´agréable.C´est dans un de ces films que je l´ai vu pour la première fois. Je ne me suis jamais remis de la liberté insolente de sa présence. Devant l´écran où je me tiens caché, à l´ombre de la lumière que Bastien projette, sans fin j´interroge le mystère de son apparition, le sens qu´elle confère à ma vie. Je tente ici de deviner tout ce que les films où je le vois s´ébattre dérobent à ma vue (son enfance, son travail, sa famille, ses amours, ses habits), me laissant dans l´exercice conjugué du regard et du désir, dans la contemplation d´un portrait lumineux et brutal à peaufiner pour les jours, désormais proches, où l´ombre gagnera.

  • Trois titres parmi les plus populaires de Marie-Bernadette Dupuy réunis en un gros volume. Un hommage rendu à quinze années de succès continu. Profondément ancrée dans sa région natale, Marie-Bernadette Dupuy connaît tous les secrets des forêts et des rivières entre Corrèze et Charente. Elle aime et sait nous faire aimer les personnages qu'elle y trouve, jeunes filles douces et dignes dont la force est dans une infinie capacité à vaincre le malheur. L'Orpheline du bois des Loups. Une traversée émouvante du siècle dernier, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces d'une enfant trouvée, Marie... La Demoiselle des Bories. De 1946 à 1970, en Corrèze, l'émouvante chronique de la famille Mesnier réunie autour de Marie, l'orpheline du bois des Loups devenue une femme forte et courageuse. Les Enfants du Pas du Loup. A partir de l'histoire vraie d'un secret de famille raconté un soir d'hiver, une évocation de la batellerie des Charentes, incarnée par un jeune gabarier et les femmes qu'il aime.


  • Pétain. La France rurale. Le peuple vaincu. Le jeune Claude Duneton, enfant unique, est tiraillé entre son père - que la guerre de 14 a détruit - et sa mère - femme autoritaire et violente. La seule amie ? Rita, la chienne qui, comme Claude, se protège des coups. Rita, la frangine que Claude n'a pas eue et à qui, dans ce roman poétique, l'auteur rend un sensible hommage.
    Claude Duneton se souvient et évoque avec émotion le pays de son dernier roman - Le Monument. Fidèle à sa Corrèze natale, l'auteur n'a pas oublié cette époque, aujourd'hui révolue, où les familles restaient toujours au village, où les gens ne se mélangeaient pas.
    La Chienne de ma vie est le récit poétique et nostalgique d'une enfance paysanne pendant l'Occupation.

  • Publié en 1873, cet ouvrage (en deux tomes) comblait le vide historique concernant l'une des grandes anciennes provinces de France : le Limousin. Incompréhensiblement, l'ouvrage n'avait jamais été réédité depuis lors et était devenu totalement introuvable.
    Certes l'histoire du Limousin, plus qu'à son tour, a été une histoire compliquée et pleine du bruit des ambitions et des guerres, locales ou générales.
    De la tribu gauloise des Lemovici en passant par les premiers comtes puis les turbulents vicomtes d'après l'an 1000, leurs démêlées sanglantes avec le clergé et avec les ducs d'Aquitaine - notamment Henri II et Richard Coeur-de-Lion -, la complexe passation d'héritage au profit de la dynastie des ducs de Bretagne, rien n'est épargnée à la vicomté et à sa population.
    Voici, enfin rééditée et entièrement recomposée, cette palpitante histoire du Limousin qui ne manquera pas de passionner tous ceux qui ont de près ou de loin une attache avec cette région.
    François Marvaud, professeur d'histoire, fut également vice-président de la Société archéologique et historique de la Charente et correspondant du Comité des travaux historiques et des Sociétés savantes. Il a publié de nombreux ouvrages historiques sur la Charente et le Limousin dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

  • On raconte qu'un homme, sorti de sa maison, abandonne un livre puis descend la colline, sans se retourner. Reste la femme. La femme qui n'a pas de nom, qui se tient à son tour devant la pente raide et la terrible absence comme devant les ténèbres. Cet abandon brutal, qui entraîne dans sa chute la maison, c'est la figure de l'homme qui est lui-même tombé, a déserté la terre et tous ses habitants, et sa propre parole. Or on comprend aussi par la bouche de la femme que l'écrivain lui-même questionnait dans son livre l'inéluctable fin de la terre et des hommes. Tel avance le récit dans cette boucle - plus fermée et plus noire qu'un obscur labyrinthe -, où la femme proclame la fin des paysages, tandis qu'en arrière-plan une polyphonie macabre, sans corps et sans visages, confirme calmement l'absence de territoires, l'opacité du monde et l'effacement fatal et progressif de l'autre.

  • Ma grand-mère cuisinait au feu de bois des galantines, des pâtés. Les guirlandes des trompettes des morts séchaient dans le cellier. C'était en Périgord. Puis il y eut un mariage en Corrèze et l'univers culinaire s'agrandit de tourtous, potées, bréjaudes

  • Une étude succinte et générale, publiée en 1887, - et régulièrement rééditée depuis - qui permet de se faire une idée sur les diverses origines des noms de lieu en Haute-Vienne, Creuse, Corrèze et Dordogne-Périgord.
    Labbé François Arbellot (1816-1900) est, sans conteste, l'un des grands historiens du Limousin au XIXe siècle. Il a publié de multiples communications historiques et archéologiques qui portent en quasi exclusivité sur le Limousin, son histoire, ses monuments et ses personnages illustres.

  • Pierre Bergounioux, à qui Alain Turpault a demandé d'écrire le texte de ce livre, nous plonge dès les premiers instants dans les tumultes de sa littérature. Pourtant son rapport au pays du Quercy est nimbé de lumière et de douceur en cela, il s'oppose aux images sombres d'Alain Turpault ; impressions premières d'un enfant face aux «choses de la campagne». Grâce à cet antagonisme les deux auteurs nous restituent avec force un univers foisonnant.

  • Publiées en 1870, ces Légendes corréziennes méritent amplement d'être redécouvertes tout autant que son auteur : Victoire-Léodile Béra, qui écrivit sous le pseudonyme d'André Léo.
    Ces trois légendes, véritables et jubilatoires contes moraux, - d'une écriture à la fois simple et très travaillée - mettent en scène le petit peuple corrézien de la vallée de la Vézère et les humbles génies de la nature qui lui viennent généralement en aide : « C'est une chose à remarquer que les petits gens de l'air et des eaux, les fées, le drach, les lutins, enfin, ceux d'une autre espèce que nous, lorsqu'ils s'occupent de nos affaires, prennent toujours le parti des pauvres et des malheureux contre les puissants et les riches ; et qu'ils remettent les choses dans le bon droit, donnant fortune au misérable, honneur et gloire à l'homme de rien ; faisant reines les bergères ; ne jouant de tours qu'aux méchants ; fournissant enfin sa revanche au pauvre peuple, et cela bien longtemps avant la Révolution française... »
    Il ne faut pas oublier cependant qu'André Léo, Poitevine née à Lusignan (1824-1900), petite-fille de révolutionnaire de 1789, mariée au rédacteur de la Revue sociale, trop progressiste pour le régime de Napoléon III doit fuir la France en 1863 et s'installer en Suisse. Rentrée en 1870, elle prend fait et cause pour la Commune de Paris et doit de nouveau s'exiler en Suisse jusqu'en 1880. Outre de nombreux romans, nouvelles et essais, on lui doit de nombreux articles engagés sur la condition féminine et la politique.

  • Nés entre les deux guerres, trois jeunes garçons grandissent dans ce même village de Corrèze ; ils y font la découverte émerveillée mais aussi inquiète du monde alentour. Des bancs de l'école au certificat d'études, des premières déceptions face à l'injustice aux amours débutantes, c'est aussi la modernisation qui s'impose lentement à eux... Ils ont vingt ans en 1956. Appelés du contingent, ils doivent partir là où les attend une guerre qui n'a pas encore de nom...

  • Pourquoi, si la connaissance au moins sommaire de l'histoire locale est sans contredit bonne et utile, celle-ci ne serait-elle pas mise à la portée de tous ? Pourquoi n'aurait-elle pas ses livres populaires, ses manuels de vulgarisation, comme la grande histoire, qu'elle complète et qu'elle éclaire si souvent ? [...] Nous croyons que l'histoire de chaque province de la France peut être le sujet d'un livre à la fois sérieux et attrayant, instructif et populaire : nous avons tenté de le démontrer par l'exemple... (extrait de l'avant-propos)
    C'est en 1885 que la Société archéologique et historique du Limousin fait publier le présent ouvrage (ici recomposé en deux tomes), réalisé par les historiens éminents des sociétés savantes des trois départements du Limousin. Depuis les origines connues jusqu'au début du XIXe siècle, voici l'occasion de découvrir agréablement les grandes Heures de l'histoire du Limousin. En quelque sorte, une défense et illustration d'une province mal connue, voire un peu mal aimée, laquelle gagne beaucoup à être mieux mise au grand jour. C'était l'objet de ce livre, il y a plus d'un siècle. Il reste encore d'actualité, aujourd'hui...

  • Pourquoi, si la connaissance au moins sommaire de l'histoire locale est sans contredit bonne et utile, celle-ci ne serait-elle pas mise à la portée de tous ? Pourquoi n'aurait-elle pas ses livres populaires, ses manuels de vulgarisation, comme la grande histoire, qu'elle complète et qu'elle éclaire si souvent ? [...] Nous croyons que l'histoire de chaque province de la France peut être le sujet d'un livre à la fois sérieux et attrayant, instructif et populaire : nous avons tenté de le démontrer par l'exemple... (extrait de l'avant-propos)
    C'est en 1885 que la Société archéologique et historique du Limousin fait publier le présent ouvrage (ici recomposé en deux tomes), réalisé par les historiens éminents des sociétés savantes des trois départements du Limousin. Depuis les origines connues jusqu'au début du XIXe siècle, voici l'occasion de découvrir agréablement les grandes Heures de l'histoire du Limousin. En quelque sorte, une défense et illustration d'une province mal connue, voire un peu mal aimée, laquelle gagne beaucoup à être mieux mise au grand jour. C'était l'objet de ce livre, il y a plus d'un siècle. Il reste encore d'actualité, aujourd'hui...



  • NB : Le fichier EPUB est en MISE EN PAGE FIXE.


    Non, nous ne sommes pas des Gaulois ; non, l'Aquitaine n'a jamais été une colonie de l'Angleterre ; non, nous ne sommes pas des locuteurs français « naturels ».
    Reconnaître cela et reconstituer sans rancoeur mais avec lucidité ce que fut notre histoire réelle, celle d'un pays, d'un Etat quasiment autonome avec ses particularités et ses intérêts propres n'a rien de scandaleux ou de dangereux.
    A un moment surtout où il est de plus en plus question de promouvoir l'identité régionale dans le cadre de la République ou de l'Union Européenne, il est bon que l'on respecte l'originalité culturelle et historique des entités qui les composent : non pour se retrancher frileusement derrière des spécificités mais pour se sentir plus à l'aise dans son authenticité à l'intérieur de ces grands ensembles... » (extrait de la préface de C. Coulon)
    Xavier BELTOUR, avait 19 ans lors de la première édition de cet ouvrage ; il a, depuis, terminé de brillantes études en Histoire. Originaire d'Agen, passionné depuis l'enfance par l'histoire de l'Aquitaine, il a continué à s'intéresser activement à l'histoire de notre région. Il livre ici une réactualisation de son remarquable essai de vulgarisation historique. Un ouvrage de base à destination non seulement des Aquitains... d'Aquitaine, mais aussi de Midi-Pyrénées, de Poitou-Charentes et de Limousin..., d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

  • Anne, héritière d'une maison en Corrèze, voit sa vie bouleversée. Très vite, elle se heurte au silence pesant des habitants et au mystère qui entoure la personnalité singulière de son ancêtre décédée, jusqu'alors inconnue. Curieuse d'en savoir plus sur sa parente, elle retrace son passé. Passionnée, l'auteure tient son lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.

  • C'est l'histoire de Sam, 32 ans, enquêteur dans une boîte renommée de sécurité. En règle générale, il traque avec brio les espions, les arnaqueurs en cols blancs, les traders en ruptures de ban, les cadres peu scrupuleux... Cette fois son boss l'envoie sur une affaire minable, Une histoire classi ...

  • Les grandes étapes de la vie d'Odette sont le support parfait pour un roman féministe et historique, saupoudré de réalisme et d'émotion. En mêlant la migration citadine, le couple, l'usine, la violence conjugale et la rudesse de la vie, elle livre un dernier roman aussi abouti que passionnant.

  • - 50%


    Parachuté au coeur d'une ruralité dont il ignore à peu près tout, Antoine Duplanquier rejoint la prestigieuse administration préfectorale de l'arrondissement d'Ussel, Haute Corrèze. Notre jeune commis va faire sur le tas l'apprentissage du drôle de métier de sous-préfet, où parfois le rocambolesque le dispute à l'absurde.

  • Le fabuleux destin d'une obscure brodeuse devenue la première femme océanologue au monde...
    1812. C'est au milieu d'un troupeau de boeufs et avec comme chaperon un maquignon cousin de son père que l'adolescente Lili Villepreux quitte sa Corrèze natale pour tenter sa chance à Paris... Adoptée par une ouvrière farouchement antinapoléonienne qui lui apprend le métier de brodeuse, la petite provinciale découvre l'univers du théâtre grâce à de menus travaux réalisés gratuitement pour des comédiennes en vogue... Autodidacte tenace et surdouée, ouvrière inclassable et élégante, elle s'émancipe au fil des années jusqu'à son mariage en Sicile avec un riche négociant anglais : James Power. Bientôt passionnée par la vie sous-marine, la jeune femme plonge d'étranges cases dans la mer et s'impose comme la fameuse 'Dame de l'Argonaute', inventeur de l'aquarium...

    Mettant en scène avec une rigueur ethnologique langage, culture populaire et façons de vivre des Français au déclin de l'Empire et au début de la Restauration, Claude Duneton dévoile à travers ce roman historique la vie fascinante et méconnue d'une pionnière scientifique de génie, traversant les soubresauts d'un XIXe siècle en pleine ébullition.

empty