• Kukum

    Michel Jean

    Au soir de sa vie, grand-mère (kukum, en langue innue) depuis longtemps déjà, Almanda Siméon se retourne sur son passé et nous livre son histoire, celle d'une orpheline québécoise qui tombe amoureuse d'un jeune Amérindien puis partage la vie des Innus de Pekuakami - le majestueux lac Saint-Jean, au Québec -, apprenant l'existence nomade et brisant les barrières imposées aux femmes autochtones.
    Centré sur le destin singulier d'une femme éprise de liberté, ce roman relate, sur un ton intimiste, la fin du mode de vie traditionnel des peuples nomades du nord-est de l'Amérique et les conséquences, encore actuelles, de la sédentarisation forcée. Son auteur Michel Jean, descendant d'Almanda Siméon, est un journaliste connu et reconnu au Québec.

  • L'impurete

    Larry Tremblay

    • Alto
    • 7 Septembre 2016

    La romancière à succès Alice Livingston est morte.

    Elle laisse derrière elle des lecteurs éplorés, un manuscrit inédit, un fils qui cherche à refaire sa vie le plus loin possible de son père, et son mari Antoine, incapable de pleurer sa mort et qui n'a jamais apprécié son oeuvre. Pourtant, le roman posthume de sa femme va le bouleverser et le contraindre à faire face à ses souvenirs. Et inévitablement à ses démons enfouis. Car la fiction parfois tisse entre les lignes une toile vengeresse.

    Variation d'une franchise radicale autour de la manipulation des êtres et de la fragilité des idéaux, L'impureté déploie tout l'arsenal de l'auteur de L'orangeraie et du Christ obèse.

  • Conte amérindien qui débute bien avant l'arrivée des Blancs en Amérique, à l'époque où animaux et humains communiquent entre eux. Une discorde entre les Mi'kmaq et les Innus provoquée par la disparition d'un cristal sacré. Par contre l'espoir revient avec la naissance des jumeaux Oganoteg et Mistouka. Mistouka est recueillie par les Innus du Saguenay-Lac-Saint-Jean après un naufrage qui l'a séparé de son jumeau Oganoteg. Avec ce conte, l'auteur Claude LeBouthillier espère mieux faire connaître l'Acadie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et les Amérindiens.

  • Rédigé par l'abbé Jean-Joseph Roy entre 1785 et 1795, le Catalogus generalis totius Montanensium Gentis (ou Catalogue général de toute la nation montagnaise) demeure encore aujourd'hui un manuscrit plutôt méconnu. À l'époque, son auteur cherche à remédier au manque de rigueur et à la confusion constatés dans les registres d'actes religieux chez les Montagnais, ceux qu'on appelle désormais les Innus. En fait, le manuscrit peut être considéré comme un croisement entre un recensement nominatif et un index d'actes religieux.

    L'édition critique du manuscrit présentée dans cet ouvrage comprend deux parties principales: la première s'intéresse à l'anthropologie et à l'histoire pour établir une mise en contexte sociale; la seconde consiste en la transcription intégrale du manuscrit. Les thèmes abordés vont de la mixité (ou métissage) des populations à la démographie historique et au système de parenté des Innus, dont la présence au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord s'impose comme incontournable dans le développement de la nordicité québécoise.

empty