Littérature générale


  • 1987. Cinq jeunes femmes autour d'un piano, cinq survivantes du naufrage de l'Empire colonial portugais, elles sont là pour chanter.

    Il y a Gisela, qui les a convoquées et va mettre toute son audace et son énergie à leur transformation en un groupe vocal qui enregistre des disques et se produit sur scène.
    Il y a les deux soeurs Alcides, Maria Luisa la mezzo-soprano et Nani la soprano qui sortent du conservatoire.
    Il y a Madalena Micaia, The African Lady, à la sublime voix de jazz, noire et serveuse dans un restaurant, et enfin la plus jeune, Solange de Matos. Elle a 19 ans, elle découvre la vie et la ville, elle n'a pas une grande voix mais un grand talent "pour les petites choses", elle compose des paroles de chansons inoubliables qui vont faire la gloire du groupe.
    Puis il y aura l'amour aérien et ambigu du chorégraphe international Jõao de Lucena.
    Il y a les relations de pouvoir si particulières des femmes, les pressions psychologiques, la façon de tout sacrifier à la réalisation d'un objectif.
    Elles ont travaillé dans un garage, elles ont appris à chanter, à composer des chansons, à danser sur scène, à marcher comme on danse, elles ont enregistré un disque, et l'impensable s'est produit.
    Vingt ans après, la télévision, le royaume de l'instantané, leur consacre une émission et elles se retrouvent là, entre émotion et mensonge.
    Romancière au sommet de son art, dominant une langue raffinée et subtile pour aller au plus profond des sentiments et de l'histoire des changements d'une société, Lídia Jorge écrit ici un roman puissant et limpide.
    Lídia Jorge est née dans l'Algarve en 1946, elle est l'auteur de : La Forêt dans le fleuve (1988), Le Rivage des murmures (1989), La Journée des prodiges (1991), La Dernière femme (1995), L'Instrumentaliste (1998) qui a reçu le Prix de la Critique Allemande, La Couverture du soldat (1999), Prix Jean Monnet 2000, Le Vent qui siffle dans les grues (2004), Nous combattrons l'ombre (2008).

  • Le coup de coeur de Reese Wetherspoon !

    Un irrésistible page-turner raconté sous la forme d'une interview.
    La légende de Daisy Jones transporte instantanément les lecteurs dans l'univers du rock n'roll des années 70 et les immerge dans le chaos créatif au coeur du duo artistique le plus magnétique - et compliqué - de cette époque : celui de Daisy Jones et Billy Dunne. Quand la jeune starlette Daisy Jones est associée par son manager à Billy Dunne et son groupe "The Six" sur leur album "Aurora ", personne ne pouvait imaginer l'alchimie musicale qui naîtrait de cette rencontre.
    C'est le premier pas vers une multitude de grammys et un succès planétaire. Mais la même énergie bouillonnante qui a donné naissance à cet album iconique va déchirer les membres du groupe pour ne laisser dans son sillage que regrets, ressentiment et désirs contrariés. Comme de si nombreux partenariats artistiques, celui qui unit la libre et insaisissable Daisy et le charismatique mais torturé Billy marquera l'histoire. Mais le mystère de ce qui a causé la séparation du groupe mythique demeure... et c'est ce secret qui va être révélé dans ce roman sous forme d'interviews, faisant renaître sous les yeux du lecteur une histoire qu'il n'oubliera jamais !
    Taylor Jenkins Reid vit à Los Angeles. Après un début de carrière dans l'industrie du cinéma, elle s'est tournée vers l'écriture. Elle est aujourd'hui l'auteure de cinq romans qui ont connu un grand succès aux États-Unis et à l'international.
    Daisy Jones and The Six, son sixième roman, fait déjà l'objet d'une adaptation audiovisuelle dans 200 pays.

  • À la suite de l'accident ayant causé la mort de plusieurs membres du groupe Hopeless romantic et de sa relation avec Lacey, James n'est plus que l'ombre de lui-même. Il boit trop, fume trop, et provoque colère et scandale partout où il passe.
    Lorsqu'il tombe sur Lacey lors d'une fête, il revoit ses priorités et tente de redevenir celui qu'elle aimait il n'y a pas si longtemps. Malheureusement pour lui, la jeune femme traîne un mal de vivre que seul Tristan Bennett semble pouvoir apaiser. Toutefois, James ne baissera pas les bras et se battra pour la reconquérir, car elle est toute sa vie.

    Parviendra-t-elle à trouver la paix et se pardonner d'être vivante alors que son groupe est mort ?


    Est-ce qu'elle réussira à vivre enfin heureuse avec celui qu'elle aime vraiment ? Une question s'impose, Tristan ou James.

empty