• Sa vie est un roman. Quoi de plus libre que la vie brève et intense d'Isabelle Eberhardt ? Née en Suisse en 1877 d'une aristocrate russe et de père inconnu, l'éducation avant-gardiste qu'elle reçoit la conduit à la rébellion, à l'exotisme et à l'aventure. Morte tragiquement à vingt-sept ans, elle connaît toutes les fulgurances et ose tous les tabous.
    Excessive et idéaliste, scandaleuse et mystique, Isabelle Eberhardt ne se pose aucune limite. Sa vie sera celle de tous les possibles. La jeune fille parle huit langues, dévore les livres et rêve de devenir écrivain. La mode est à l'orientalisme, elle embarque pour l'Algérie et ses grands espaces. Éblouie, la jeune russe, habillée en cavalier arabe, chevauche le désert en se rebaptisant « Si Mahmoud ». Ses aspirations à la beauté, à la paix intérieure sont comblées lorsqu'elle se convertit à l'islam. Mais peu importe les règles de la foi, pourvu qu'elle ait l'ivresse, car Isabelle est une jouisseuse qui fume du kif et enchaîne les conquêtes masculines. Première occidentale initiée soufie, première femme reporter de guerre, l'écrivain dénonce les méfaits d'un certain colonialisme et nous propulse au coeur d'un monde arabe fascinant.

  • Trait d'union entre l'Occident et l'islam, la France et l'Algérie, le grand guerrier et mystique livre ici tous les secrets de sa fabuleuse destinée.
    Soufi libéral, prince de l'islam, héros de la résistance algérienne, Abd el-Kader fut aussi un franc-maçon favorable au progès. En cela, il reste une énigme de l'histoire. Alors que le monde musulman préfère nier son affiliation à la maçonnerie, Thierry Zarcone démêle le vrai du faux et revisite, à la lueur de nouvelles sources arabes et occidentales, l'histoire secrète de l'émir et le rôle joué par son fils aîné et ses descendants dans la construction d'un mythe. Car si le souvenir d'Abd el-Kader a perduré dans la confidence de certaines loges du Caire, de Tunis, de Dakar et de Paris qui portent son nom, son grand retour dans les débats sur l'islam de France, le djihadisme ou la laïcité nous engage à découvrir l'homme derrière le mystère.
    Postface de Franck Frégosi

    Historien et anthropologue de l'islam, Thierry Zarcone est directeur de recherche au CNRS, et enseigne à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence.

  • Mon coeur est ouvert à toutes sortes de réalités : il est un verger pour les gazelles, un couvent de moines chrétiens, un temple d'idoles, la Kaaba du pèlerin, les Tables de la Torah et le Livre sacré du Coran. Je suis adepte de la religion de l'amour ; dans quelque direction que ses caravanes avancent, la religion de l'amour est ma religion et ma voie. (Ibn Arabi, XIIIe s.) La joie de chercher est supérieure à la satisfaction de trouver, parce que l'espoir subsiste. (Ad-Daqqaq, Xe s.) Découvrez un joli florilège de pensées et sagesses musulmanes.
    Un florilège de sagesses soufies qui nous rappellent combien l'amour est inscrit au coeur de l'islam et qui nous font réfléchir à la façon dont il trouve sa place dans les sociétés.
    En Orient, l'oralité est mère de tous les enseignements - éthiques, moraux, familiaux. Autant de principes de vie, de proverbes et d'aphorismes qui font grandir, réfléchir... ou parfois sourire.

empty