• Des livres qui vous rendent immédiatement opérationnel
    Commercial débutant ou confirmé, quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, ce livre pratique vous accompagnera dans toutes les étapes de la vente, de la présentation du produit à la gestion des objections. 56 fiches pour vous permettre d'adopter la bonne posture, de préparer vos rendez-vous et de conclure efficacement vos ventes et contrats. Un ouvrage utile et rigoureux, illustré de nombreux exemples concrets.
    #1 Se préparer
    #2 Réussir la prise de contact
    #3 Contrôler la découverte
    #4 Présenter son produit
    #5 Répondre aux objections
    #6 Gérer les émotions
    #7 Se connaître soi-même
    #8 Conclure
    #9 Débriefer

  • Actualité du jour avec le processus de paix qu'Arafat et Rabin ont engagé, actualité de toujours : cette région a été la convoitise des grandes religions qui ont façonné le monde méditerranéen. Tour à tour, musulmans, chrétiens, juifs s'affrontent sur et pour cette terre. L'histoire passée et présente du Moyen-Orient que raconte ce livre englobe et dépasse le seul conflit israélo-arabe, qu'il s'agisse du Liban, des guerres du Golfe, des questions pétrolières, du développement économique ou encore du problème de l'eau.

  • Performances, concurrences, compétitions, jeux, tout semble aller de soi dans l'univers sportif, et pourtant... Quelles sont les fonctions sociales du sport ? À quoi rime la passion de nos contemporains pour sa pratique et son spectacle ? Pourquoi le sport semble-t-il à ses adeptes si important à défendre, et à ses détracteurs si critiquable ? En quoi ce qui se passe dans les stades permet-il de comprendre l'articulation des valeurs, parfois contradictoires, qui façonnent notre société ? Par-delà les réponses toutes faites et les a priori, cet ouvrage offre une vue d'ensemble des recherches les plus récentes en sociologie du sport et propose une synthèse de ses avancées les plus marquantes.

  • Le bien-être et la performance sont indissociablement liés au travail bien fait et à la possibilité d'en débattre. C'est pourquoi les organisations les moins exposées aux risques ne sont pas celles où l'on se dispute le moins, mais celles où l'on débat le mieux sur la manière de réaliser les tâches et d'exercer ses fonctions. Mais rien n'est moins simple : en moyenne, un tiers de notre temps est consacré à lever des obstacles dans les décisions à prendre. Ces blocages paraissent parfois insurmontables en face à face et nécessitent la présence d'un tiers pour raffermir le dialogue et faire émerger des pistes de solution.

    Au-delà de cette raison évidente, si la médiation s'installe aujourd'hui dans les entreprises, les établissements publics, les associations..., c'est aussi en tant qu'outil de prévention des violences discriminatoires, sexuelles, sexistes et/ou psychiques... pour lesquelles l'employeur a l'obligation renforcée d'en préserver ses collaborateurs. De fait, en questionnant notamment les représentations et les ressentis de chacun, la médiation offre ce cadre sécurisé nécessaire à la compréhension mutuelle des origines de la violence.

    Cet ouvrage s'adresse ainsi à toute personne (dirigeant, manager, pilote de projet, collaborateur, RH, représentant du personnel, avocat, médiateur...) convaincue par les vertus d'une conflictualité saine et productive pour maintenir la confiance et renforcer les coopérations. Illustrée de nombreux exemples et témoignages, la médiation est repensée comme une histoire de don, tant dans les dispositions du tiers (sa posture, son éthique, sa méthode) que dans sa contribution à une meilleure gouvernance de l'organisation (sortir de la maldonne pour une nouvelle donne).

  • « Nous entendons la voix de Cicéron, nous découvrons les espérances et les ambitions de César (100-44 av. J.-C.), sur les lieux même où ils avaient parlé ou pensé. Il n'est pas sans importance de savoir quelles images offraient à leurs yeux la décoration des monuments qu'ils pouvaient voir, quelles images, aussi, ils avaient voulu proposer au regard de leurs concitoyens. Rome est un théâtre où le décor attend les acteurs. Ces acteurs que nous pouvons être nous-mêmes, lorsque grâce à des livres comme celui-ci, les pierres se mettent à parler. » - Pierre Grimal

  • Une première enquête montre que la crise de la masculinité est fondée sur la difficulté à définir ce que doit être un homme à partir d'une profusion de normes souvent contradictoires et variables selon le milieu social. Une seconde enquête relie ces représentations collectives et les applications dans les pratiques privées des jeunes.

  • Pour atteindre l´harmonie en couple il faudrait nécessairement partager les mêmes valeurs. Aimer et détester selon les mêmes registres. Voir le monde avec les mêmes lunettes. Pousser à l´extrême l´idéal de similitude comme condition de l´authenticité et de la force du lien. Mais est-ce si sûr ? Cette « évidence » alimentée par les rêves fusionnels et sous-tendue par les préjugés sociaux ou communautaires n´est-elle pas au contraire dangereuse ? Car, qu´on le veuille ou non, qu´il ou elle s´attache ou non à ce rêve d´identité fusionnelle, un constat s´impose : les conjoints sont rarement identiques, souvent dissemblables, et parfois radicalement différents.  Faut-il s´en désoler ? Peut-être est-ce moins les valeurs qui comptent que le fait d´en avoir et de les respecter, même si elles sont distinctes. Pourquoi souhaiter être un double, un clone de l´autre, si l´on peut mieux devenir soi-même à travers la maîtrise et la compréhension mutuelle de nos différences de vision et de comportement ?  La vie à deux nécessite moins un accord parfait sur des valeurs communes que l´élaboration d´une culture commune des différences de valeurs. Comment, par-delà les différences, construire cette connivence ?

  • Réaliser une mesure n'est pas un acte anodin, car elle permet de prendre une décision technique et économique. Les moyens de production ont une performance qui s'est considérablement accrue ces dernières années. Parallèlement, suite à une offre abondante du marché, les exigences clients sont de plus en plus fortes pour une demande en technologie de pointe. De fait, la conformité des produits ne peut pas encore être garantie directement sans mesure.

    En conséquence, les entreprises utilisent un grand nombre de matériels de mesure, destinés à prouver la conformité finale des produits vis-à-vis des exigences clients (contrôle de réception) et à vérifier la capabilité d'un processus de production (en phase de mise au point et en suivi de production).

    /> Cet ouvrage se propose d'éclairer le processus de mesure en abordant les thèmes suivants :

    La compréhension des exigences de son client ;
    Le choix d'un appareil bien adapté à cette mesure ;
    L'assurance que les appareils utilisés ont bien la qualité métrologique requise ;
    L'analyse des sources d'erreurs potentielles pouvant influencer la mesure ;
    La validation d'un processus de contrôle ;
    L'estimation de l'incertitude de mesure associée au résultat donné ;
    Enfin, le maintien de cette qualité métrologique au cours du temps.

  • Mobilisé en 1914, le soldat Edmond Duret écrit des lettres jusqu'à sa démobilisation en 1919. La guerre a construit et changé ce jeune homme ; confronté pendant ces années à la technique et la modernité, il s'oriente vers des études d'ingénieur à la fin de la guerre alors qu'il se destinait à l'enseignement. On découvre ici son quotidien, ses amis, ses lectures, ses réflexions, son département d'origine, la Haute-Savoie, l'évolution des moeurs...

  • Van Gogh Vincent

    Theodore Duret

    VAN GOGH par Théodore Duret est un texte de référence sur l´artiste, par un contemporain engagé dans l´aventure de la peinture de son époque.

    On y suit l´artiste tout au long de sa vie, y compris dans les périodes antérieures à ses débuts artistiques. L'auteur analyse aussi l'oeuvre de Vincent : son évolution, ses innovations, ses techniques, mais aussi ses dessins et son oeuvre littéraire. Au-delà de l´aspect biographique très réussi, le texte est aussi celui d´un critique d´art perspicace, certainement le plus grand de son temps. Maints aspects de ce texte apparaissent avec le recul comme prophétiques. Duret était bien plus qu´un témoin, il était aussi un acteur (il a entre-autres introduit le japonisme en France en 1872) et a lui-même influencé Van Gogh , comme on le verra dans le livre.

    L'édition enrichie de VisiMuZ comprend en sus du texte 150 photos de tableaux, agrandissables en plein écran par simple-tap. Pour chacune, les dimensions, la localisation sont précisées.

    Tableaux, dessins, lithographies sont aussi commentés lorsque des informations complémentaires peuvent enrichir la lecture.

    S'il est d'abord une source de plaisir, le texte devient aussi un instrument d'étude pour les étudiants et professionnels de l'art. En sus de la lecture classique, vous pouvez parcourir les oeuvres sous forme de diaporama.



    Pour un livre d´art, voici au moins 4 bonnes raisons de préférer le numérique au papier :



    - Agrandissement de la photo pour mise en valeur des détails - Bénéficier grâce à la tablette d´un cadre qui met en valeur le tableau - Création d´une photothèque personnelle avec les photos de l´ebook - Adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun.



    Plusieurs catalogues raisonnés de l´oeuvre de Van Gogh ont été réalisés. Celui de Jean-Baptiste de La Faille (1928, dernière édition en 1970), malgré les découvertes faites depuis son élaboration, continue à servir de référence. Un catalogue plus récent a été établi par Giovanni Testori et Luisa Arrigoni en 1990. Pour faciliter le repérage dans l'oeuvre de Manet, nous indiquons donc pour chaque tableau le numéro de référence dans ces deux catalogues.

  • Whistler est presque certainement né le 10 juillet 1834 à Lowell, Massachussets. Il y fut certainement baptisé, dans l'église Sainte-Anne, sous les prénoms de James Abbott, le 9 novembre 1834. Il avait pour père George Washington Whistler qui, après des études faites à l'école militaire de West Point, entré comme officier dans l'armée des États-Unis, s'y était élevé au rang de major. Le major Whistler, sorti de l'armée, s'était consacré comme ingénieur à l'établissement de chemins de fer aux États-Unis.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Faire équipe

    Pascal Duret

    Rompant avec les slogans et les clichés idéalisant une solidarité donnée pour immédiate au sein des équipes sportives, cet ouvrage dresse le constat que la cohésion ne va pas de soi. L´autorité absolue ne suffit plus à l´entraîneur, il doit savoir négocier. Et concilier des intérêts différents : écouter ses joueurs tout en conservant son autorité et même puiser son autorité de sa capacité d´écoute. La coopération peut s´accompagner au sein de l´équipe de rivalités et de concurrences. Quand vaut-il mieux les neutraliser ou au contraire les rendre profitables pour le collectif ? Si l´abnégation du joueur au service du collectif est régulièrement exigée, comment en retour faire du collectif une ressource pour les individus ? Comment devenir un « bon co-équipier » tout en affirmant son individualité ? Rendant compte au plus près de l´expérience des joueurs, l´ouvrage montre comment il est possible de se montrer solidaire tout en tirant son épingle du jeu. Des exemples variés tirés de huit disciplines sportives permettent de comprendre ce subtil travail d´ajustement entre l´entraîneur et les joueurs, et entre les joueurs eux-mêmes. Cet ouvrage offre aux lecteurs curieux tous les outils nécessaires pour apprendre à créer de la cohésion et à « faire équipe » quel que soit le domaine. Pascal DURET, sociologue du sport et de la compétition, professeur STAPS à l'Université de La Réunion, a assuré la direction de cet ouvrage qui réunit, outre ses contributions, celles de Muriel AUGUSTINI, Éric BOUTROY, Christian BROMBERGER, Sébastien BUISINE, Fabrice BURLOT, Vincent CHARLOT, Adolphe MAILLOT, Jacques SAURY.

  • Un manuel pratique que les éducateurs de tous niveaux pourront utiliser dans l'exercice de leur mission éducative.

  • Comment peut-on franchir le Rubicon moral que représente le choix du vote FN ? La question est si dérangeante que l'on a jusqu'à présent préféré s'en tenir aux explications simplistes par le charisme obscur du grand magnétiseur, par l'acharnement de la classe politique à dégoûter les électeurs, et surtout par un présupposé de barbarie latente de la part de ces votants dont les valeurs - ou l'absence de valeurs - ne mériteraient en soi que mépris. L'enquête de terrain à laquelle s'est livré Pascal Duret démontre au contraire que, loin d'être nos parfaits (et si rassurants) opposés, les néo-votants FN revendiquent la plupart du temps, en paroles comme en actes, des valeurs reconnues, telles le respect mutuel et la dignité. Le temps passé avec eux par l'auteur lui a permis d'analyser le parcours qui mène au basculement de ces valeurs dans le ressentiment. Pourquoi vouloir exclure, abandonner, rejeter lorsque l'on se sent soi-même exclu, abandonné, rejeté ? À quelles conditions s'autorise-t-on, non seulement à voter FN, mais aussi à dire qu'on a voté FN ? Quels liens existe-t-il entre la misère politique, la misère sociale et la misère personnelle ? Comment les néo-votants FN se nourrissent-tils des critiques qui les assaillent pour se construire une identité valorisée ? Comprendre, entendu d'un point de vue sociologique, n'est en rien accepter ; c'est en revanche une condition nécessaire pour délimiter le terrain d'une véritable pédagogie de proximité anti-FN. Et, également, pour cesser de nous voiler la face devant l'extrême fragilité présente du lien social. Pascal Duret est professeur à l'Université de La Réunion, et directeur du CURAPS (UPRES-J.E.).

  • Il est bien douloureux de voir son pays sombrer sous la domination d'une puissance étrangère. En 1940, Serge Duret - comme tant d'autres Français - ne pouvait que réagir de toutes ses forces contre l'asservissement du nazisme. Il s'y employa de toute sa volonté. Rejoignant, dès qu'il le put, en 1942, les Forces françaises combattantes, il y entra en qualité d'agent au Réseau Centurie. Ses services volontaires le conduisirent tout d'abord, durant de longs mois, à organiser - dans le sud du département de l'Eure et sur les confins de l'Eure-et-loir - des sections locales pour le Mouvement "Résistance", et à assurer des liaisons constantes entre elles et les hauts responsables départementaux. Lorsqu'en 1944, arrive le temps pour ces sections d'agir directement contre les troupes d'Occupation, Serge Duret devient chef de canton de Brionne des Forces françaises de l'intérieur. Traqué par la Gestapo, il s'écarte un moment, pour organiser la Résistance sur quelques centres du nord-ouest de son département. Ajoutons que Serge Duret a également servi son pays par une carrière dans l'Éducation nationale, depuis 1939, et qu'il poursuit un mandat municipal depuis plus de quarante ans.

  • Il est bien douloureux de voir son pays sombrer sous la domination d'une puissance étrangère. En 1940, Serge Duret - comme tant d'autres Français - ne pouvait que réagir de toutes ses forces contre l'asservissement du nazisme. Il s'y employa de toute sa volonté. Rejoignant, dès qu'il le put, en 1942, les Forces françaises combattantes, il y entra en qualité d'agent au Réseau Centurie. Ses services volontaires le conduisirent tout d'abord, durant de longs mois, à organiser - dans le sud du département de l'Eure et sur les confins de l'Eure-et-loir - des sections locales pour le Mouvement "Résistance", et à assurer des liaisons constantes entre elles et les hauts responsables départementaux. Lorsqu'en 1944, arrive le temps pour ces sections d'agir directement contre les troupes d'Occupation, Serge Duret devient chef de canton de Brionne des Forces françaises de l'intérieur. Traqué par la Gestapo, il s'écarte un moment, pour organiser la Résistance sur quelques centres du nord-ouest de son département. Ajoutons que Serge Duret a également servi son pays par une carrière dans l'Éducation nationale, depuis 1939, et qu'il poursuit un mandat municipal depuis plus de quarante ans.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Au niveau théorique, cet ouvrage s'efforce de produire une synthèse entre les avancées de la sociologie de l'action et celles de l'anthropologie des moeurs de nos sociétés démocratiques contemporaines. On découvrira aussi le rôle tenu par les figures héroïques dans les processus de socialisation de l'enfant.

  • Avec son dossier de l'hiver « Engagement et éc(h)o », JEU explore divers aspects du théâtre récent, où les questions environnementales ont surgi, en lien avec notre rôle citoyen. Anne-Marie Cousineau analyse les spectacles Bande de bouffons et Hidden Paradise, et Ralph Elawani annonce l'ère de l'écoconception. Dave Jenniss relate l'enseignement spécifique offert aux jeunes artistes autochtones par la compagnie Ondinnok, alors qu'Esther Thomas réfléchit sur le caractère politique du théâtre au Québec. Marie Labrecque répertorie des oeuvres aux enjeux écologiques et interroge François Archambault, auteur de Pétrole. Chantal Bilodeau explique son initiative internationale, Climate Change Theatre Action, et Normand Baillargeon se penche sur l'écoanxiété et les moyens de la contrer. Christine Beaulieu (en couverture) accorde un long entretien, Thomas Duret en appelle à la désobéissance, et les 50 ans du Black Theatre Workshop sont soulignés. Enfin, Philippe Couture analyse les retombées de l'annulation du Festival d'Avignon 2020 et Guylaine Massoutre rencontre le chorégraphe Édouard Lock. (source : JEU)

  • Histoire d'Édouard Manet et de son oeuvre est d'abord l'histoire d'une aventure hors du commun, celle de l'homme Manet, et celle de la révolution qu'il introduisit à son corps défendant dans la vie artistique de son époque. On y croise tous les grands peintres mais aussi les poètes (Baudelaire, Mallarmé), les politiques, les critiques, les demi-mondaines, les amis et les ennemis. L'auteur analyse aussi l'oeuvre de Manet : ses évolutions, ses innovations, ses choix (par exemple ses liens avec les Impressionnistes), ses ruptures, en les confrontant à celles des tenants de la tradition. On y découvre les conceptions de Manet vis-à-vis de ses oeuvres, les raisons des lazzi du public, on suit aussi les évolutions du goût sur près de 70 ans.

    Le texte de l'auteur Théodore Duret (1838-1927), de huit ans plus jeune que Manet, était devenu son ami. Il avait d'abord soutenu son oeuvre à la fois comme critique d'art et comme collectionneur, à une époque où son oeuvre était moquée et méprisée, puis l'a côtoyé.

    Aorès la mort de l'artiste, Duret a établi le premier catalogue de ses oeuvres et écrit sa biographie. La première édition a été publiée en 1902, chez Georges Charpentier, éditeur proche des artistes. La seconde a été éditée par la galerie Bernheim-Jeune en 1919. Nous avons repris le texte, remanié par l'auteur, de cette édition.

    Le texte fourmille d'anecdotes, de tranches de la vie artistique et parisienne entre 1850 et 1883. Il permet aussi de structurer la connaissance que l'on a de l'artiste en le replaçant dans le temps et les lieux de sa vie. C'est tout un monde qui revit, et la compréhension des querelles artistiques de cette époque éclaire toute la vision de l'art au XXe siècle qui suivra.

    Le texte de l'édition de 1919 comprenait un peu plus de 230 pages. Enrichie par l'iconographie, l'édition numérique de VisiMuZ correspond à un équivalent papier de plus de 300 pages (le nombre de pages dépendant évidemment pour un livre numérique de la police choisie) L'édition enrichie de VisiMuZ Elle comprend en sus du texte 140 photos de tableaux soit un quart de l'oeuvre complète de l'artiste. Pour chacune, les dimensions, la localisation sont précisées, ainsi que la référence au catalogue raisonné établi par Denis Rouart (fils de Julie Manet, et petit-fils d'Eugène Manet et Berthe Morisot) et Sandra Orienti en 1967. Pour faciliter le repérage dans l'oeuvre de Manet, nous indiquons donc pour chaque tableau le numéro de référence (précédé de la lettre O) dans le catalogue raisonné Rouart-Orienti.

    Tableaux, dessins, lithographies sont parfois commentés lorsque des informations complémentaires peuvent enrichir la lecture.

    S'il est d'abord une source de plaisir, le texte devient aussi par là-même un instrument d'étude pour les étudiants et professionnels de l'art.

    En sus de la lecture classique, vous pouvez parcourir les oeuvre sous forme de diaporama.
    Pour un livre d´art, voici au moins 4 bonnes raisons de préférer le numérique au papier :



    - Agrandissement de la photo pour mise en valeur des détails - Bénéficier grâce à la tablette d´un cadre qui met en valeur le tableau - Création d´une photothèque personnelle avec les photos de l´ebook - Adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun

  • Il est, en plein Paris, un édifice qui renferme autant de trésors que la caverne d'Ali-Baba : l'Hôtel Drouot. Encore faut-il, pour y pénétrer, connaître le « Sésame, ouvre-toi ». Ce Petit manuel des ventes aux enchères vous le révélera. A vrai dire, il ne contient aucune formule magique, mais un exposé précis du mécanisme des ventes aux enchères et une description des us et coutumes de la maison. Il répond à toutes les questions que le profane peut se poser : à qui s'adresser pour vendre un encombrant buffet Henri II ? Peut-on acquérir un objet sans assister personnellement à la vente ? Quels sont les frais à la charge du vendeur et de l'acheteur ? Quelles sont les garanties accordées aux acquéreurs ? etc. Quand vous l'aurez lu, vous en saurez autant que les plus fidèles habitués des ventes publiques et vous serez à même de devenir propriétaire, à des prix défiant toute concurrence, d'une toile de Renoir, d'un frigidaire « en parfait état de marche » ou d'un lot de matelas usagés... Utile, ce livre n'en est pas moins plaisant. Donnant libre cours à son naturel, François Duret-Robert décrit avec un certain irrespect les personnages qui composent la faune « drouotesque » et se fait l'écho des mille et une anecdotes que répandent les mauvaises langues. Il a pu ainsi dresser une liste très complète de tous les « trucs » qui ont été utilisés par certains professionnels pour « tricher » dans les ventes publiques. Bien sûr, tout cela ne prête pas à conséquence, car il ne s'agit pas des exploits d'Ali-Baba et de ses quarante voleurs, mais simplement des Quatre cents coups du marteau d'ivoire.

  • « Les peintres qui devaient s'appeler plus tard les Impressionnistes, dans leur jeunesse, lorsqu'ils se trouvaient encore inconnus, à l'état d'élèves, étaient déjà d'instinct des indépendants, ils se sentaient entraînés à rompre avec les règles traditionnelles. Ils s'étaient en conséquence donné pour guides les hommes, qui avaient alors porté la peinture le plus avant dans l'observation directe de la nature et de la vie, Courbet et Corot. Ce sont ces deux maîtres qu'ils ont d'abord suivis, chacun à part soi, sans s'être encore connus ou rencontrés. Pissarro et Mlle Morisot ont profité des conseils de Corot, Renoir a peint un. moment sous l'influence de Courbet, Cézanne a emprunté à Courbet, au début, sa tonalité et sa palette. Si l'on pouvait rassembler les toutes premières oeuvres des hommes qui sont devenus les Impressionnistes, on verrait, avec des différences individuelles pointant déjà, un fond commun d'une même gamme, allant des procédés de Courbet à ceux de Corot. C'est alors que Manet survint. »

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Toulouse-Lautrec

    Theodore Duret

    Cette nouvelle monographie consacrée à Toulouse-Lautrec est à la fois une biographie (la vie) et une étude de l'oeuvre d'Henri de Toulouse-Lautrec. L'édition VisiMuZ est une réalisation originale et innovante, alliant textes, informations pointues, et une iconographie très abondante et judicieusement placée. Elle s'adresse à tous les El ...

empty