• L'héroïsme des bataillons de combattantes kurdes contre Daech attendait son grand roman. Le voici.
    Une journaliste occidentale croit pouvoir enquêter impunément sur le destin magnifique de deux figures légendaires, Tékochine et Gulistan, afin de raconter la pureté de leur cause, l'inflexibilité de leur lutte, les circonstances exceptionnelles de leur mort dans les décombres d'une ville assiégée de l'ancienne Mésopotamie.
    Mais accéder au premier cercle des dirigeants clandestins de cette guerre-là se mérite, et peut-être ne peut-on révéler la vérité qui se cache derrière tant de récits lacunaires et contradictoires qu'en se perdant à son tour  : son enquête devient peu à peu parcours initiatique, remontée du fleuve du souvenir, hymne à une liberté dont nous avons perdu le sens en cessant d'être prêts à en payer le prix.
    Dans un paysage de sable et de lumière, S'il n'en reste qu'une est l'histoire de ces femmes confrontées à ce qu'il peut y avoir d'incandescent dans la condition humaine.

  • - 50%

    «  Jusqu'à sa disparition en 2010, maître Isogushi enseignait au dojo d'Ishen dans le sud du Japon. Son enseignement comportait deux disciplines inséparables  : pour le corps et pour le mental, la transmission de l'ensemble des arts martiaux traditionnels  ; pour l'âme et pour l'esprit, un guide nouveau pour la conduite de la vie. On ignore combien d'élèves forma maître Isogushi, venus des cinq continents, et il ne reste de cet enseignement que les notes de cours prises par mon vieil ami Emiliano Zapoga dit «  le Mexicain  », ici rassemblées.   Le maître a voulu que ses propos soit autonomes, tout en formant un modèle éthique complet, utilisable de manière concrète par n'importe quel homme ou femme. A quoi j'ajoute jeune adulte qui cherche une conduite à sa vie  ».
     
    Ainsi commence cet extraordinaire ouvrage de Patrice Franceschi  : une «  éthique  » personnelle, forgée au fil des années par l'auteur, entre ses études approfondies de philosophie à la Sorbonne, sa passion pour les stoïciens  ; et sa pratique des arts martiaux, de l'engagement et de la lutte, depuis l'Afghanistan jusqu'au kurdistan syrien... Ce «  petit manuel de combat  » rassemble 327 courts chapitres, mélodieux, philosophiques, universels. Ici une brève parabole  ; là un aphorisme surprenant  ; ici encore, un paradoxe. Chaque ligne étonne, secoue, oblige. C'est à la fois une éthique  ; un manuel de haute tenue pour une époque où rien ne semble tenir, et nous tenir. Et la recherche d'une voie, à l'évidence humaniste, poétique - à la manière d'un Kipling écrivant à son fils.
    Romancier, explorateur, baroudeur, Patrice Franceschi est aussi un passionné de sagesse, une sagesse active, vive, enthousiaste - il nous offre ici le plus beau des traités, dans une langue nette et forgée par le temps.
     

  • "Nous n'aurions jamais dû quitter le Rojava. Cela signifie-t-il quelque chose sur ce que nous sommes devenus ? Sans aucun doute. L'histoire retiendra que ce 9 octobre 2019 nous avons commis une double faute, à la fois morale et politique."
    Patrice Franceschi.

    À la suite du retrait de l'armée américaine, nos soldats ont reçu l'ordre de quitter le théâtre d'opérations syrien à l'automne 2019. Nous avons abandonné nos alliés kurdes aux visées expansionnistes et punitives d'Erdogan, au mépris de nos engagements à leur égard dans notre lutte commune contre Daech. Comment justifier une telle trahison, qui va à l'encontre de nos valeurs comme de nos intérêts ? Que dit-elle de notre civilisation ? Et quel prix sommes-nous vraiment prêts à payer pour notre liberté ? Telles sont les questions posées par Patrice Franceschi, compagnon de route et de combat du peuple kurde, familier des bataillons féminins qui l'incarnent et du projet d'État démocratique et laïque qui les porte. La tragédie a eu lieu ; il est temps d'en comprendre le sens, pour agir, et sans que nous sachions bien à quoi nous en tenir pour l'avenir.

  • - 50%

    2028. Depuis son observatoire de la cordillère des Andes, un astrophysicien identifie une planète jusqu'alors inconnue. Sur la surface parfaitement lisse du corps céleste, on peut lire en lettres noires : « Qui êtes-vous ? ». L'humanité tout entière se mobilise pour y répondre... 
    2056. Le premier « homme augmenté » conçu par Google voit le jour. Il court le cent mètres en 4,5 secondes, soulève six cent kilos au développé-couché et son esprit calcule à la vitesse d'un ordinateur quantique. Seuls les plus riches peuvent prétendre à ces améliorations. Des émeutes éclatent...
    2120. Les voyages n'existent plus, on parle désormais de « déplacements éducatifs ». Un jeune couple part « fêter » son mariage à bord de l'Oiseau de des îles, un avion solaire ultra-rapide censé leur faire découvrir les Sept merveilles du monde. Les mariés sont loin d'imaginer ce qui les attend... 
    2121. Annoncé depuis plus d'un siècle, le cataclysme climatique tant redouté commence.Typhons, volcans et tsunamis ravagent la planète. En secret, le « réseau Sénèque » s'organise pour sauver ce qui peut l'être...
    Quelles nouvelles attendre du futur ? L'avenir sera-t-il à la hauteur de nos espoirs ? Et si les progrès rêvés d'aujourd'hui devenaient les cauchemars bien réels de demain ? Dans le sillage d'Orwell et de Huxley, Patrice Franceschi dessine pour nous, en quinze fables pleines d'humour, d'imagination et tendresse, le portrait-robot d'une humanité qui a perdu la raison.

  • Maintenant que j'aborde ma « dernière ligne droite », il y a une chose au moins dont je suis certain : mener sa vie conformément à ses rêves est devenu un pénible défi quotidien. Jamais nous n'avons été autant prisonniers du monde que nous avons créé, de l'univers formaté dans lequel nous nous sommes enfermés. Être simplement libre - autrement dit agir et penser par soi-même -, n'est même plus un droit mais un devoir qui aujourd'hui se paie très cher. Dans ces conditions, comment trouver un accord entre soi-même et l'existence que l'on mène, c'est-à-dire en définitive, comment être heureux ? Peut-on même encore rêver de choisir sa vie pour en être propriétaire ? Et qu'en faire alors ?
    /> Un jour, très jeune, j'ai tout jeté dans la balance, sans compter, pour tenter de répondre à ces questions : j'ai sauté hors des rails. Avant la dernière ligne droite est l'histoire mouvementée de ce qui a suivi.

  • Contrairement à Dantzig abandonnée autrefois à Hitler, Kobané symbolise une résistance réelle, celle des Kurdes contre ce nouveau totalitarisme : l'islamisme radical - sans doute la plus grande barbarie enfantée par le début du XXIe siècle. Pour les djihadistes de Daech, habités par la haine de tout ce qui ne leur ressemble pas, l'idée même de démocratie doit disparaître à jamais. Celle-ci est au coeur du mouvement révolutionnaire des Kurdes de Syrie qui combattent l'État islamique pour en faire vivre les valeurs essentielles : liberté individuelle et collective, égalité homme/femme, laïcité, respect des minorités, justice économique. Deux visions opposées de l'homme et du monde s'affrontent dans ce roide morceau du Moyen-Orient.
    Mourir pour Kobané est le récit de deux années de compagnonnage avec les Kurdes de Syrie. Un récit de terrain, engagé, à hauteur d'homme, volontairement trempé dans le seul « savoir de la chair ». Au-delà des concepts et théories, au-delà de ce qui ne peut être dit encore, il veut donner à voir et comprendre le quotidien saisissant d'un peuple luttant sans esprit de recul pour des valeurs identiques aux nôtres.
    Une guerre qui, comme à Dantzig autrefois, nous concerne tous.

  • - 54%

    Quand on quitte la plaine côtière du Terriden en direction du nord et que l'on grimpe à travers les montagnes vers le grand plateau du Chapa, on laisse sur sa gauche une piste sinueuse qui semble se perdre dans de singulières vallées. Les étrangers s'y engagent rarement...
    « Dans mon univers personnel qui mêle écriture et aventure - ou si l'on préfère, le vécu comme source d'imaginaire - les nouvelles sont le genre littéraire par excellence : leur brièveté volontaire compense le raccourci d'existence auquel se résume souvent la vie humaine ; quand cent romans ne pourraient voir le jour en un seul homme, cent nouvelles peuvent prendre leur place.
    Romans ramassés à l'extrême, tentant de dire l'essentiel et rien que lui, les nouvelles obligent à aller droit au but, à élaguer, et au final à tout miser sur l'intensité de la "chute" : faute de quoi la cible est manquée.
    Les six nouvelles de ce livre suivent cet idéal exigeant et si aucune unité d'apparence ne les relie, une unité absolue les réunit. Leurs « héros » tendent tous vers le même but : sortir de l'étroitesse des possibles contenu dans ce qu'il est convenu d'appeler la "condition humaine"... »
      P.  F.

  • Toute existence peut s'achever sur un choix impossible et tragique, si terrifiant qu'on donnerait tout pour l'éviter. Dans les nouvelles réunies ici – Un fanal arrière qui s'éteint – Carrefour 54 – Le Naufrage du lieutenant Wells – Le Train de six heures quinze –, Flaherty le vieux marin, le sous-lieutenant Vernaud, Wells l'idéaliste égaré, les résistants Madeleine et Pierre-Joseph, vivent les plus radicaux de ces choix ultimes. Ils les affrontent seuls, à la première personne du singulier. Avec ce sens du tragique qui permet de surmonter toutes les épreuves.
    Écrivain, aviateur et marin, Patrice Franceschi partage sa vie entre écriture et aventure. Ses romans, récits, poésie ou essais, sont inséparables d'une existence engagée, libre et tumultueuse, où il tente " d'épuiser le champ du possible ".

  • Le raid papou est l'extraordinaire traversée du dernier territoire préhistorique de la planète. Au centre de la Nouvelle-Guinée indonésienne, sur un territoire presque grand comme la France, au coeur de jungles épaisses et mystérieuses, sur les flancs de montagnes culminant à plus de cinq mille mètres, subsistent les ultimes survivants de l'âge de pierre. Là, des centaines de tribus papoues - certaines cannibales, d'autres juste pacifiées par des missionnaires - vivent, cernées par une faune et une flore millénaires, selon les mêmes rites immémoriaux. Dans cet univers surgi de la préhistoire, Patrice Franceschi a vécu l'une de ses plus dures et exaltantes aventures sans aucun moyen sophistiqué, sans radio ni balise, avec ses seules ressources humaines. Cinq cents kilomètres à pied, deux cents kilomètres à bord d'un canot de survie, une lutte incessante contre la jungle et ses insectes, des descentes de rivières primitives, des rencontres qui à tout instant peuvent tourner au drame, c'est cette aventure extrême à travers le dernier des mondes que Patrice Franceschi nous fait vivre avec la plus vive intensité.

  • Un livre du sursaut.
    Il n'est pas d'existence sans puissance et nous avons perdu l'une et l'autre avec l'Union Européenne qui a trahi tous nos espoirs. Si nous voulons relever les immenses défis qui nous attendent, il nous faut tout reprendre à zéro et aller plus loin, avec le seul projet de société qui permettra à nos descendants de rester ce que nous sommes encore. Ce projet n'est rien de moins que les États- Unis d'Europe, fondés sur un socle civilisationnel ferme, et allant de " l'Atlantique à l'Oural ".
    Combattre ! fournit toutes les clefs de ce vaste dessein, pointant la faille centrale des programmes politiques actuels : l'absence de but collectif à atteindre sur le temps d'une vie humaine. Si nous voulons redonner à tous enthousiasme et espoir, l'exhortation à " faire de grandes choses ensemble " vaut mieux que le simple " vivre ensemble ". Ce devrait être l'enjeu majeur de l'élection présidentielle. Nous ne devons pas manquer ce rendez-vous de l'histoire.
    Patrice F.
    Homme de terrain et philosophe politique, Patrice Franceschi est à la jonction de la réflexion et de l'action, là où l'on peut faire véritablement bouger les choses. Dans la crise existentielle que nous traversons, il propose de " reprendre l'ascendant psychologique sur le destin " afin de bâtir ce qui n'est pas une chimère si nous avons assez d'audace, d'énergie et d'idées novatrices.

  • C'est sa propre biographie que Patrice Franceschi nous propose ici. Du voyage traditionnel (le Transsibérien) au grand reportage (l'Afghanistan, le Liban, le Tchad), de l'expédition ethnographique à l'engagement humanitaire... toutes les facettes de l'aventure sont présentées en textes et en photos.

  • En cette nuit de Noël 1884, l'équipage du capitaine Flaherty, dont l'Irlande entière connaît la compétence et le courage, affronte une tempête sans précédent. Le vent hurle de toute sa hargne, l'océan est déchaîné. Bientôt, l'anémomètre se bloque au-delà de 11 Beaufort. L'ouragan est là. Chacun l'affronte avec sang-froid, même le jeune Tim, le fils du capitaine, qui ne recule devant rien pour empêcher le naufrage. Mais quand la mâture est touchée, Flaherty se retrouve confronté à un choix terrifiant.

  • « Pourquoi vivre si l'on n'est pas d'abord libre, telle est la question face au projet gouvernemental. » Patrice Franceschi

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les trois auteurs de ce livre pensent de manière singulière l'état de leur société et le monde à venir, en pleine mutation. L'esprit d'aventure leur sert de " boîte à outils " pour démonter les rouages des idoles contemporaines, les fausses valeurs, et mieux cerner ce qui doit compter dans le futur.
    Ils dessinent ainsi une tentative originale de réconciliation entre modernité et humanisme grâce aux valeurs universelles portées par l'esprit d'aventure.

empty