• Moissons sanglantes

    Peter Robinson

    La nouvelle chef de la police du Yorkshire ayant placé la sécurité des campagnes au sommet de ses priorités, Alan Banks et les flics de la Criminelle sont sommés d'élucider au plus vite un simple vol de tracteur ! Mais cette affaire banale en cache peut-être une autre. Alors que deux garçons d'un village voisin sont portés disparus, un promeneur découvre non loin de là une flaque de sang suspecte dans un hangar désaffecté.
    Un cadavre décapité, une jeune fille inquiétée par un faux policier, un accident de la route aux macabres révélations... l'enquête de routine bascule brutalement dans une dangereuse course contre la montre, contre la mort.

  • Après des années de succès à Hollywood, le compositeur anglais Chris Lowndes rentre chez lui, dans le Yorkshire. Sa femme est morte, et Chris rejoint seul et mélancolique les landes belles et sauvages de Kilnsgate House. Il y retrouve cette atmosphère de troublant mystère où rôdent les ombres du passé. Grace Elizabeth Fox, ancienne propriétaire de la maison qu'il habite, a été condamnée soixante ans plus tôt à la pendaison pour le meurtre de son mari. Et si elle était innocente ? Cette question l'obsède. Au point de revisiter toute l'affaire.« Une intrigue haletante, qui n'est pas sans rappeler l'âge d'or du roman anglais, dans la lignée d'Agatha Christie ou du Rebecca de Daphné du Maurier. » Wall Street Journal

  • Jaff est beau, ambitieux, et sait s'entourer d'un irrésistible parfum de mystère. Mais il est aussi très dangereux. Tracy, la fille de l'inspecteur Banks, a cédé à son charme... et à son emprise. Au point d'accepter de le suivre pour échapper à la police qui le recherche pour détention d'arme. Pour la jeune fille, c'est le début d'une traque mortelle à travers le pays.
    De retour en Angleterre, Banks, qui ignore le coup de tête de sa fille, est confronté à l'enquête la plus angoissante et la plus personnelle de sa carrière.
    Bad Boy propulse Peter Robinson à sa juste place, en tête du club des meilleurs auteurs de polar britannique.
    "Peu d'auteurs parviennent comme lui à maintenir un niveau de qualité égal livre après livre, vingt-trois ans après le premier."
    Le Parisien

  • Eastvale, paisible petite ville du Yorkshire, au cadre idyllique. C'est là que vient d'être muté l'inspecteur Banks, qui a quitté sans regret Londres et son cortège de violences.
    Mais, sous ce décor de carte postale, se cache une réalité beaucoup plus sombre, beaucoup plus dangereuse, incarnée
    par un voyeur qui espionne les femmes la nuit dans leur chambre...
    Le pervers ne choisit pas ses victimes au hasard : celles-ci semblent toutes avoir un point commun.
    La tension monte d`un cran dans la cité lorsqu'une vieille dame est retrouvée sauvagement assassinée.
    Les deux affaires sont-elles liées ?
    Et que penser de ces deux adolescents, petits délinquants passés du vol aux agressions ?
    Banks va devoir faire preuve de perspicacité pour débusquer la vérité, au-delà des apparences.

  • Il existe mille manières de tuer. Mais de nos jours, un meurtre à l'arbalète est pour le moins insolite. La victime : Bill Quinn, officier de police médaillé, veuf d'une femme à laquelle on le disait fidèle et dévoué. Une image qui ne colle pas avec les photos compromettantes trouvées près de la scène du crime, montrant Quinn avec une superbe créature, vraisemblablement mineure. Etait-il victime d'un chantage ? Contrairement à Joanna Passero de l'Inspection Générale de la Police, Banks ne croit pas à une affaire de corruption interne. Et si la mort de Quinn était liée à une enquête menée six ans plus tôt après la disparition d'une jeune Anglaise en Estonie ? La piste va conduire Banks et Passero jusque dans les sombres dédales du vieux Tallin, où certains n'ont manifestement aucune envie que l'on remue le passé...« L'inspecteur Banks est un homme d'instinct. Il sait que, bien souvent, c'est au fond de son âme tourmentée qu'il trouvera les réponses à ses questions. »
    Michael Connelly

  • Un cadavre est découvert pendu dans un bois près d'Eastvale. L'homme, rapidement identifié comme Mark Hardcastle, était le populaire et flamboyant décorateur de l'Othello donné par la troupe de théâtre locale. Pour l'inspecteur Annie Cabbot, tout indique un suicide. Mais quand on retrouve son riche amant baignant dans son sang, Annie s'interroge. Un crime passionnel aurait-il pu conduire Mark, désespéré, à se supprimer ? Prise de doute, elle appelle Alan Banks en renfort, quitte à le priver de ses vacances et l'arracher aux bras de sa nouvelle petit amie Leur enquête les plonge dans un monde trouble et dangereux pour lequel semblent avoir été écrits les célèbres vers d'Othello :« Jalousie, trahison, envie, ambition, avidité, luxure, vengeance toutes les couleurs des ténèbres. »« Peter Robinson bâtit des intrigues subtiles et prenantes, mais le plus frappant reste son art de créer une atmosphère Les aventures de l'inspecteur Banks demeurent une sorte de quintessence du polar anglais. » Le Monde

  • Deux femmes assassinées le même jour. Deux meurtres sordides et sans lien apparent. Deux enquêtes parallèles qui piétinent. Quel rapport entre une paraplégique égorgée au scalpel et une étudiante violée et étranglée à la sortie d'un pub ? Nouveau défi pour l'inspecteur Banks et sa collègue Annie Cabbot, entraînés dans les méandres d'une vieille affaire resurgie d'un passé lointain, sur les traces d'un témoin capital : « l'amie du diable »...
    Maître dans l'art du double jeu, virtuose des intrigues sombres, Peter Robinson crée une atmosphère oppressante, peuplée d'ombres et de souvenirs sanglants, trompant les apparences avec un talent déroutant dans ce suspense digne des meilleurs du genre.
    « Robinson, c'est le sommet du polar british. », The Times

  • « Le brouillard avait un goût de cendres, se dit l'inspecteur-chef Alan Banks en remontant le col de son imperméable. Il n'avait pas encore vu le cadavre mais déjà il ressentait intérieurement ce pincement familier qui accompagnait toujours la découverte d'un meurtre.
    Banks observa le corps. Depuis qu'il était en poste à Eastvale, jamais il n'avait été confronté à un crime de ce genre, bien qu'il ait vu pire à Londres, évidemment.
    La jeune fille, âgée de quinze ou seize ans à première vue, était allongée sur le dos dans les herbes hautes, derrière un énorme sépulcre de style victorien, sur lequel se dressait la statue d'un ange.
    Les yeux fixes de l'adolescente scrutaient le brouillard, ses longs cheveux blonds formaient comme une auréole autour de sa tête, et son visage était violacé. Elle avait une petite coupure près de l'oeil gauche et un hématome dans le cou. Un filet de sang ressemblant à une grosse larme s'échappait de sa narine gauche.
    Elle paraissait si vulnérable, on l'avait agressée si sauvagement qu'il imaginait sa gêne à l'idée de se voir ainsi offerte aux regards. Mais elle était bien au-delà de la honte désormais. »
    Peter Robinson, né en 1950 dans le Yorkshire, a situé dans sa région natale la plupart des enquêtes menées par son héros, l'inspecteur divisionnaire Alan Banks.
    Intuitif et obstiné, riche d'une sagesse sans illusions, Banks possède au plus haut point ce don de sympathie, cette indulgente compassion qui sont l'apanage des grands détectives. 

  • Tout le monde aimait et appréciait Harry Steadman. Tout le monde respectait et admirait ce professeur d'université, spécialiste d'archéologie industrielle, qui vivait à Swainsdale et en était devenu l'historien local. Pourtant, quelqu'un lui a fracassé le crâne et a abandonné son corps dans cette campagne du Yorkshire qu'il aimait tant: exactement le genre de crime qui bouleverse une petite ville. Si quelqu'un d'aussi populaire peut être assassiné de sang-froid et avec une telle barbarie, chaque citoyen est potentiellement une victime... ou un meurtrier.
    Et pour l'inspecteur divisionnaire Banks, qui a quitté Londres pour échapper à son climat de violence, les suspects ne manquent pas. Reste à savoir qui a été tué: le mari, l'ancien amant d'une chanteuse de pop, l'archéologue, l'historien ou - pourquoi pas ? - l'habitué du pub ?

  • Sur le répondeur de l'inspecteur Banks, un message de son frère : « Rappelle-moi vite... C'est une question de vie ou de mort... » Mais Roy est injoignable et Banks décide de partir pour Londres à la recherche de ce frère businessman qu'il n'a jamais vraiment connu. Parallèlement, dans le Yorkshire, sa collègue Annie Cabbot, chargée d'élucider le meurtre d'une jeune femme assassinée sur une petite route de campagne découvre dans la poche du cadavre, un morceau de papier froissé portant le nom et l'adresse de Banks. Il est clair pour Banks, qui n'a trouvé à Londres qu'un appartement vide, et Annie que les deux affaires sont liées. Mais parvenir à l'établir risque de les confronter à des conséquences terrifiantes...
    Un suspense nerveux, sec, et pourtant chargé d'une atmosphère intime et prenante. Avec son personnage de flic complexe, amateur de jazz et de bon whisky, Robinson s'impose comme un des auteurs majeurs du polar contemporain.

  • Keith Rothwell, comptable de son état, est sauvagement assassiné. Ce sont sa femme et sa fille qui découvrent son corps décapité, dans leur demeure du Yorkshire.
    Qui pouvait en vouloir à cet homme, apparemment sans histoires ? se demande, perplexe, l'inspecteur Banks, chargé de l'enquête. Au fil de ses recherches, il va découvrir que, derrière la façade de respectabilité de Rothwell, se cache une franche crapule, expert, notamment, dans le blanchiment d'argent. L'affaire prend alors une tout autre tournure...

  • C'est au numéro 35 de la rue. Une maison ordinaire.
    Ce qui attend l'inspecteur Alan Banks dépasse en horreur tout ce qu'il a déjà connu. Mais l'assassin présumé, un professeur qui fascine ses élèves, est hors d'état de nuire. Le cauchemar a pris fin.
    Pourtant, le mystère rebondit : les victimes se succèdent et l'enquête de Banks s'enlise...
    Il y a encore des monstres lâchés dans la nature.
    Un suspense au charme vénéneux de l'auteur de Saison sèche.

  • Un jeune homme battu à mort retrouvé dans une ruelle sombre d'une petite ville du Yorkshire, et voilà l'inspecteur Banks plongé dans une affaire qui va l'entraîner dans les tréfonds sinistres de l'âme humaine...
    L'arrestation de trois jeunes Pakistanais, apparemment responsables d'une bagarre qui a mal tourné à la sortie d'un pub, attire à Banks les foudres de ses supérieurs, qui lui ôtent la responsabilité de l'enquête, et l'envoient se morfondre derrière son bureau. Mais lorsque le passé de la victime se dévoile peu à peu, révélant notamment son appartenance à un groupe néonazi, Banks décide de passer outre, à ses risques et périls...
    Après Un goût de brouillard et de cendres, Saison sèche et Froid comme la tombe, Le Sang à la racine est la quatrième enquête de l'inspecteur Banks. 

  • Une fugueuse de seize ans identifiée sur un site porno, liée à un gros bonnet de la drogue, qui n'est autre que la fille d'un des pontes de la police britannique.
    Un détonnant cocktail à base de sexe, corruption, trafic de stupéfiants et crimes, qui fait les délices de la presse à scandale.
    Un homme, l'inspecteur Banks, face à une affaire scabreuse dont l'élucidation risque d'anéantir une famille que tout le monde croyait honorable.

  • Peter RobinsonLa Vallée des ténèbres
    « Comme il s'approchait de la fleur - un sabot de Vénus, à n'en pas douter -, Neil Fellowes perçut une odeur écoeurante et faillit suffoquer. Des branches obstruaient le passage. Il commença à les dégager mais n'avança pas davantage. Là, sous un camouflage improvisé, se trouvait l'origine de l'odeur : un corps humain... Neil remarqua deux choses : il semblait animé, la chair ondulait littéralement - et il n'avait pas de visage. »
    Pour les habitants de Swainshead, un paisible village du Yorkshire, cette macabre découverte ressemblait étrangement au meurtre, jamais élucidé, qui avait, cinq ans plus tôt, plongé la région dans la terreur.
    Pour l'inspecteur Banks, les suspects ne manquaient pas - avec une prédilection, toutefois, pour l'amie d'un notable local, qui s'était évanouie dans la nature après le premier meurtre, puis avait refait surface au Canada où elle avait fréquenté la nouvelle victime.
    Quelqu'un, dans l'ombre, faisait tout pour brouiller les pistes et ralentir l'enquête.
    Crimes passionnels ? Affaire de chantage ? Suicide assisté ?... Cette fois-ci, l'inspecteur Banks n'est pas près de sortir du labyrinthe.
    Peter Robinson a créé, avec l'inspecteur Alan Banks, un personnage que l'on a justement comparé à Maigret et qui lui a valu de prestigieuses distinctions, comme l'Anthony Award et le Grand Prix de littérature policière. 

  • When DCI Alan Banks arrived in Eastvale his life was every bit as much of a mess as it is now. But he is holding an envelope that could change everything he understood about the events that sent him north twenty years ago.Walking again the narrow alleys and backstreets of his mind, he remembers the seedy Soho nights of his last case - dubious businessmen in dodgy clubs, young girls on the game. And a killer on the loose.In addition to the brand-new novella that fills in the gaps in Banks's life before Yorkshire, Peter Robinson gives us ten more brilliant and eclectic stories that have never before been published in the UK. The Eastvale Ladies' Poker Circle finds that murder may be just another game of risk. Is a suitcase of cash worth a man's head on a plate? And tragedy leads a young boy to learn the price of love . . .

  • When Karen Drew is found sitting in her wheelchair staring out to sea with her throat cut one chilly morning, DI Annie Cabbot, on loan to Eastern Area, gets lumbered with the case. Back in Eastvale, that same Sunday morning, 19-year-old Hayley Daniels is found raped and strangled in the Maze, a tangle of narrow alleys behind Eastvale's market square, after a drunken night on the town with a group of friends, and DCI Alan Banks is called in. Banks finds suspects galore, while Annie seems to hit a brick wall - until she reaches a breakthrough that spins her case in a shocking and surprising new direction, one that also involves Banks. Then another incident occurs in the Maze which seems to link the two cases in a bizarre and mysterious way. As Banks and Annie dig into the past to uncover the deeper connections, they find themselves also dealing with the emotional baggage and personal demons of their own relationship. And it soon becomes clear that there are two killers in their midst, and that at any moment either one might strike again.

  • The Number One bestseller and winner of the Arthur Ellis Award for Best NovelAfter years of Hollywood success composer Chris Lowndes wanted only one thing: to take his beloved wife home to the Yorkshire Dales.But Laura is gone, and Chris is on his own.He welcomes the isolation of Kilnsgate House, and the beauty of the dale. And it doesn't surprise him that a man died there, sixty years ago.That his wife was convicted of murder.That something is pulling him deeper and deeper into the story of Grace Elizabeth Fox, who was hanged by the neck until she was dead . . .

  • As volunteers clean up after a huge outdoor rock concert in Yorkshire in 1969, they discover the body of a young woman wrapped in a sleeping bag. She has been brutally murdered. The detective assigned to the case, Stanley Chadwick, is a hard-headed, strait-laced veteran of the Second World War. He could not have less in common with - or less regard for - young, disrespectful, long-haired hippies, smoking marijuana and listening to the pulsing sounds of rock and roll. But he has a murder to solve, and it looks as if the victim was somehow associated with the up-and-coming psychedelic pastoral band the Mad Hatters.In the present, Inspector Alan Banks is investigating the murder of a freelance music journalist who was working on a feature about the Mad Hatters for MOJO magazine. This is not the first time that the Mad Hatters, now aging rock superstars, have been brushed by tragedy. Banks finds he has to delve into the past to find out exactly what hornets' nest the journalist inadvertently stirred up.

  • A beautiful June day in the Yorkshire Dales, and a group of children are spending the last of their half-term freedom swimming in the river near Hipswell Woods. But the idyll is shattered by their discovery of a mans body, hanging from a tree. DI Annie Cabott soon discovers he is Mark Hardcastle, the well-liked and successful set designer for the Eastvale Theatres current production of Othello. Everything points to suicide, and Annie is mystified. Why would such a man want to take his own life? Then Annie's investigation leads to another shattering discovery, and DCI Alan Banks is called back from the idyllic weekend he had planned with his new girlfriend. Banks soon finds himself plunged into a shadow-world where nothing is what it seems, where secrets and deceit are the norm, and where murder is seen as the solution to a problem. The deeper he digs the more he discovers that the monster he has awakened will extend its deadly reach to his friends and family. Nobody is safe.

  • When Juliet Doyle finds a gun in her daughter's bedroom, she turns to old friend DCI Alan Banks for advice. But Banks is on a much-needed holiday, and it's left to DI Annie Cabbot to deal with the removal of the firearm.No one can foresee the operation's disastrous consequences, or that the Doyles will not be the only family affected. Banks's daughter Tracy has fallen for the wrong boy. Her flatmate's boyfriend is attractive, ambitious, and surrounded by an intoxicating air of mystery. He's also very dangerous. When Tracy warns him the police might be on his tail, he persuades her to go on the run with him, and flattered by his attention, she agrees. Before she knows it, a deadly chase across the country is set in motion. And on his return, unsuspecting of Tracy's precarious situation, Banks is plunged into his most terrifying, personal case yet.

  • A disgraced college lecturer is found murdered with £5,000 in his pocket on a disused railway line near his home. Since being dismissed from his job for sexual misconduct four years previously, he has been living a poverty-stricken and hermit-like existence in this isolated spot.The suspects range from several individuals at the college where he used to teach to a woman who knew the victim back in the early '70s at Essex University, then a hotbed of political activism. When Banks receives a warning to step away from the case, he realises there is much more to the mystery than meets the eye - for there are plenty more skeletons to come out of the closet . . .

  • The twenty second instalment of the grisly bestselling DCI Banks series. Also an award winning TV series starring Stephen Tompkinson. Two missing boys.
    A stolen bolt gun.
    One fatal shot.
    Three ingredients for murder.
    Misled from the start, DCI Banks and his team are far from enthusiastic when they're called to investigate the theft of a tractor. But this is no trivial case of rural crime. A blood stain is found in an abandoned hangar, two main suspects vanish without a trace, and events take a darkly sinister turn.As each lead does little to unravel the mystery, Banks feels like the case is coming to a dead end. Until a road accident reveals some alarming evidence, which throws the investigation to a frightening new level.Someone is trying to cover their tracks - someone with very deadly intent . . .'Classic Robinson: labyrinthine plot merged with deft characterisation' - The Observer

  • Peter Robinson has Republican parents and grew up in a Republican neighborhood. In college he helped found the notorious Dartmouth Review and infuriated dons at Oxford by revealing an enthusiasm for Margaret Thatcher. He returned to the United States to accept a position as a speechwriter in the White House of both Reagan and Bush. Nevertheless, this inveterate political insider has come forward with a no-holds-barred, honest appraisal of the party that owns his heart. In a political book with attitude, Robinson shares his sometimes angry, sometimes befuddled, sometimes downright amused perspective on the most pressing questions facing the party and the voting public. "It's My Party" promises to be one of the year's most entertaining and perceptive looks at America's political battlefield.

empty